Facebook
On vous surveille, on fera pire que vous!   
23/02/2006

Curieux constat. Au moment où on se met à penser que les choses changent dans un sens positif, on remarque que ceux qui sont les plus enclins à monter le mauvais exemple ne sont pas forcément ceux qu’on supposerait.



Tenez-vous bien! Ce jour-là, la file indienne attend que le feu de signalisation se mette au vert. Subitement, il n’a pas encore changé de couleur, et le chauffeur de la cinquième ou sixième voiture derrière appuie sur son klaxon. Vous, le premier dans le rang qui surveillez depuis qu’il s’est mis au rouge les feux de signalisation, vous n’avez même pas le temps de débrailler et de mettre votre première vitesse. Vous avez envie de griller le feu, le chauffeur a peut être une urgence qu’il est maître en matière d’appréciation de son importance). Et puis tout à coup, l’accélération d’un cinq (peut être six) cylindres qui vous remet à votre à votre place et à penser que le pauvre au klaxon peut se permettre de s’impatienter. Car, voyez-vous le Toyota Pick Up a les portes et le capot peint en noir (il faut bien regarder) est déjà à votre alignement et il fonce dans le tas. Son chauffeur est jeune et porte une tenue bien connue. Frein brusque, les voitures traversant le rond point de la gauche continuent encore à passer. Un détour et départ "américain" avant que le pick up ne disparaisse. Heureusement qu’il n’y a pas eu de dégâts. Il s’agit peut être de quelqu’un quelque part en ville qui appelle dans un moment de détresse. Soit, je veux bien le croire pour cette fois-ci. Je vous prends donc à témoin, puisque vous me confondriez si vous n’avez jamais assisté à une scène plus ou moins similaire. Essayez de le nier.
Mely


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés