TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ


Facebook
Un conseiller de l'Ambassade US chez les FLAM   
20/07/2014

M. Samba Thiam président des Forces de Libération Africaines de Mauritanie (FLAM mouvement negro-mauritanien rentré au pays après 30 ans d’exil), a reçu le 16 juillet  le conseiller politique de l’Ambassade des Etats-Unis à Nouakchott, James Ermarth...



...accompagné d’un chargé des programmes de la même Ambassade

Selon le communiqué diffusé par les FLAM,  les deux parties ont eu  un «échange chaleureux et enrichissant, portant sur les questions d’intérêt national".

Certaines sources prêtent aux Américains une volonté de morcellement de certains pays comme en Irak,  en Libye  et au Soudan.  Une volonté qui aura été catastrophique. En Afghanistan, les Américains ont occupé ce pays, puis sont partis et les Talibans sont en train de revenir, sans que l’on soient certains que les Américains reviendront.
En Irak, les Américains ont rasé ce pays,  s’en sont retirés après avoir favorisé les kurdes et les chiites et le laissant en pleine  guerre civile.
En Libye, ils ont chassé Kaddafi  et livré ce pays à des bandes, dont l’une, a d’ailleurs tué un Ambassadeur américain, paix à son âme. 
Au Soudan du sud, un  Etat libéré par les américains  et les israéliens du joug des «musulmans oppresseurs»,  devenu un Etat noir, animiste et chrétien,  sans que   cela n’empêche les Dinka et les Nuer de Silva Ker et Riech Machar (tous noirs)  de se  massacrer depuis quelques mois dans la sauvagerie la plus abjecte et l’indifférence des mentors.
Du coup,  la tendance maintenant est devenue: Touchez plus à nos dictateurs ! N’est ce pas mieux que le chaos?
Mais peut être que non pour certains. Une ex- secrétaire d’Etat américaine n’affirmait-elle pas  en 2003 que le chaos est créateur : « El Fawda khallagha».
Mais créateur de quoi ? De morts, de refugiés, d’amputés et d’exilés sous le regard impuissant des casques bleus d’une ONU qui travaille à la carte.



Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2014 Tous droits reservés