Facebook
Le plus, qui reste   
22/10/2007

Une nouvelle chaîne de télévision publique, TVM plus, a été lancée vendredi 11 octobre en Mauritanie. Ses programmes accordent davantage de temps d’antenne aux langues nationales mauritaniennes. Les émissions de sa première journée de diffusion ont été axées sur les préoccupations populaires avec des plages horaires privilégiant les langues nationales : pulaar, soninké et wolof.



Avec le lancement de cette deuxième chaîne, TVM conforte l’élan perceptible sous son directeur général Hamoud Ould M’Hamed. En plus des améliorations apportées tant dans la forme de la TVM que dans le contenu de ses programmes (même si les ressources humaines ne suivent pas malgré la flopée de pseudo-journalistes), TVM vient de faire plus, avec TVM plus.
Mais, il faudra que TVM fasse davantage Plus, en recrutant par exemple, de vrais journalistes compétents, expérimentés et endurants pour se lancer dans le LIVE, le grand reportage et le documentaire.

Une mutation qui ne pourra se faire hélas, avec la minorité de bons journalistes de notre TVM dont la majorité d’arabisants ou soi disants bilingues robotisés et fossilisés agaçent par leurs piètres performances dans lesquelles ils implorent souvent l’indulgence des telespectacteurs qui finissent par zapper sur d’autres chaînes parfois même, sur la Télévision Erythrienne ! 

Leurs prestations sont responsables en grande partie de la fuite des téléspectateurs qui ne veulent pas subir des voix-somnifères, des regards hébétés ou effrontés, des déguisements de croque-morts, l’absence d’effort pour comprendre et faire comprendre.

Faire Plus, c’est donc un plan social qui mettra dignement à la porte ces pères et mères de familles-journalistes par accident, spécialistes des raccourcis genre : «A l’ouverture du séminaire le ministre a déclaré- il a ajouté- il s’est appesanti-il- a- conclu».Nous tympans méritent mieux.
TOB


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés