Facebook
Ministère de la santé : Haro sur les médicaments contrefaits   
16/10/2007

"Nous voulons assainir le secteur de la pharmacie et lutter contre ces produits qui tuent nos populations’’, a déclaré mardi 16 octobre à Nouakchott le ministre de la Santé M. Mohamed Lemine Ould Raghani, lors d’une cérémonie de destruction par incinération d’une grande quantité de médicaments contrefaits retirés du marché des produits pharmaceutiques de Nouakchott. Cette opération, la première du genre en Mauritanie par son envergure, est le résultat de la campagne de lutte contre les faux médicaments et les étalages de médicaments dans la rue entreprise par le ministère de la Santé.



La quantité incinérée se compose de 36.000 boites de différents types de médicaments saisies durant la campagne contre les médicaments impropres à la consommation. La valeur de cette quantité, provenant du Nigeria, de Chine, de Hong Kong et de la Syrie, est estimée à 150.000 dollars US (30 000 000 d’UM). Ces médicaments sont constitués essentiellement des antalgiques, des dermocorticoides et des antibiotiques. Ils étaient pour la plupart vendus dans la rue par de faux pharmaciens ou entreposés dans des dépôts clandestins
Cette opération s’inscrit dans le cadre d’une stratégie du ministère de la Santé de plus en plus affichée visant à fournir les médicaments valides, à suivre une politique durable de lutte contre la commercialisation illicite des médicaments et à mettre en place un laboratoire de contrôle.
L’opération de destruction a été saluée par les populations ainsi que par le président de la section pharmacies au sein de l’Ordre National des Médecins


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés