Facebook
Rien à voir avec les MOURABITOUNES !   
10/10/2007

Les Mourabitounes de l’équipe nationale de football n’ont rien à voir avec leurs ancêtres. Rien à voir avec les Mouabitounes qui , entre le XIe siècle et le début XIIe siècle, ont régné sur le Sahara ouest africain, une partie du Maghreb et une grande partie de l’Espagne. Les Mourabitounes du premier millénaire, eux, (avant la déferlante chiite Almohade) ont toujours vaincu.



Partis d’ici, même si nos envahissants voisins Marocains tentent de s’approprier leurs exploits, nos Mouabitounes après avoir conquis le Maroc moyenâgeux quelques siècles avant l’avènement de la dynastie Alaouite, se sont emparés de l’empire du Ghana, détruit la ville Sanhaja d’Aoudaghost, soumis l’émirat berbère de Barghwata, fondé la ville de Marrakech et maté les rebellions des tribus Masmouda, Gdala et Messoufa.

Avec l’aide de leurs alliés du Royaume de Tekrour, ils se sont emparés d’Azougui (Atar) forteresse imprenable des redoutables Bafours et de leurs chiens dressés au combat. Vers 1087, les Mourabitounes se sont taillés un vaste empire au Maghreb, sous Yousouf Ibn Tachefine alors que Aboubekr Ibnou Amer avait déjà soumis le sud du Sahara jusqu’au Niger.

En passant par Marrakech et Fès au Maroc, puis Tlemcen, Oran et Alger en Algérie, avant de battre le roi d’Espagne, Alphonse VI à Zallaga, aucune force du voisinage n’a résisté à nos ancêtres.

Un fait historique peut vous donner davantage une idée de l’idée qu’ils se faisaient d’eux même.
En réponse à la lettre d’Alphonse VI qui lui intimait l’ordre de se rendre ou de revenir au Sahara faire paitre le cheptel au lieu de voler secours de ses frères en  en Andalousie, Youssouf répondit à Alphonse VI au verso de sa missive : «Notre réponse, tu ne la liras point, tu la verras!».
La suite est connue : les soldats de la «reconquista» seront taillés en pièces. 
Un millenaire  après, les descendants de ceux qui ont battu les rois d’Espagne, du Maroc, les émirats d’Algérie et les rois d’Afrique noire, peinent à battre quiconque.rien à voir avec les Mourabitounes !
IOM


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés