Facebook
Le Syndrome du «Parti Unique»   
29/08/2007

Il n’ est pas encore né ce parti ; mais il est en gestation. Ces «naisseurs» s’activent de plus en plus et semblent considérer que sa naissance ne serait qu’une question de jours.Pourquoi ce désir ardent de créer un grand parti ? C’est pour permettre au président de la République de mieux asseoir son autorité et de gouverner avec une majorité dont la configuration est déjà connue. Telle est la réponse des futurs dirigeants et partisans de la formation politique que l’on voit en filigrane.



D’accord, c’est légitime, voire politiquement correcte. Mais comme le dit une maxime hassanienne «La course nécessite des yeux ». Bien sûrs voyants !
Dans le cas précis, nous aurons plutôt besoin de rétroviseurs ; d’une rétrospection du passé- presque- présent. L’applaudimètre sauvegarde encore les performance du P.P.M et celles du P.R.D.S. ( …) Les deux appareils à tout faire n’avaient laissé aucune marge de manœuvre significative pour les autres formations politiques ou celles de la société civile.
Tout en souhaitant que ça ne soit pas le cas pour le prochain parti que l’on affuble d’emblée, de «parti présidentiel» , la situation sera pire. Une partie de l’ancienne opposition a déjà rejoint ; et son chef adoubé par le nouveau président est sur le perchoir. Le reste aurait tendance a adhérer au nouveau parti, puis que l’attitude conciliante du chef de file de l’opposition, met- mine de rien- ses ouailles dans l’antichambre du pouvoir.
Le Makhzenisme du commun des Mauritaniens, auquel s’ajoute la versatilité morbide de notre intelligentsia pour laquelle les temps se font durs, font craindre l’embarquement immédiat et en masse dans le futur Titanic.
Espérons, cette fois ci, que le capitaine puisse éviter l’iceberg. 

Brahim Ould Bakar Ould Sneiba


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés