Facebook
Gagner contre l’Autre   
15/01/2007

Pour  la  future présidentielle, le CMJD dit-on ne voudrait pas du  succès d’un camp déterminé. Les symboles de l’ancien régime ne voudraient assister à  la victoire d’un camp donné. Et les symboles de l’ancienne opposition ne veulent pas entendre parler de la victoire d’un camp connu : L’enjeu est vraisemblablement la victoire contre l’Autre.



Au lieu de s’unir on se sépare, au lieu de dialoguer on s’ignore, au lieu de s’entre-aider on se donne des coups bas. Notre classe politique est-elle à ce point irresponsable pour n’avoir en vue qu’une «victoire contre l’autre», une «différence de plus à cultiver contre son concitoyen» ? Notre peur en allant en ordre dispersé vers cette présidentielle  ultime pour la Mauritanie est que le citoyen continuera à croire qu’une campagne n’est qu’un jeu de poker menteur, sans enjeu autre que la joie de gagner ou la peur de perdre.
Notre crainte est soutenue par la propension irréfléchie de notre élite à ne voir dans le peuple qu’un vivier électoral, tout juste bon à  être caressé le temps d’une campagne, le temps d’un amour éphémère…
MAOB


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés