Facebook
Le drapeau du CNThissé chez nous: Où sont-ils les comités révolutionnaires?   
24/08/2011

Le parti au pouvoir en Mauritanie et la principale formation de l’opposition ont salué respectivement lundi et mardi la victoire du CNT en Libye. Le président Mohamed Ould Abdel Aziz, qui conduit le panel de l’Union africaine (UA) sur la crise libyenne, avait récemment déclaré...



...que Mouammar Kadhafi "ne peut plus gouverner" mais avait écarté le 6 août la reconnaissance par son pays du CNT. Les partis politiques mauritaniens qui avaient prêté allégeance à Kadhafi il y a quelques mois ainsi que les fameux « comités révolutionnaires » mauritaniens, troubadours du despote libyen n’ont pas encore manifesté leur solidarité avec "le guide" , "roi des rois", "conscience de l’arabité", "apôtre de la troisième voie", bref, tous les titres lèches c… que ces plaisantins avançaient juste pour avoir un petit pécule.

Selon des sources bien informées les "comités révolutionnaires" de chez nous étudieraient déjà la possibilité d’apporter leur soutien à Moustapha Abdel Jelil,  mais attendraient seulement que ce dernier mette le prix.
Parallèlement à cela une vingtaine de jeunes libyens en colère ont pénétré mercredi 24 Aout dans l’ambassade de Libye à Nouakchott où ils ont hissé le drapeau des rebelles libyens et brûlé des photos de Mouammar Kadhafi.

Le drapeau des rebelles libyens a été hissé avec l’aide de membres de la représentation diplomatique libyenne dans la capitale mauritanienne lesquels comme tous les affidés des régimes despotiques ont vite retourné leurs vestes.

Les jeunes libyens ont ensuite entonné des slogans hostiles à M. Kadhafi dont le régime a été défait par le Conseil national de transition (CNT), organe dirigeant de la rébellion libyenne, qui contrôle désormais la quasi totalité de la capitale.

 "La communauté libyenne en Mauritanie salue la naissance de la nouvelle Libye libre et démocratique après 42 ans de dictature et d’obscurantisme", a déclaré un porte-parole des manifestants qui ont appelé le CNT à "redoubler d’effort pour arrêter le tyran et le juger pour ses crimes".

L’ambassade de Libye à Nouakchott, dirigée par un chargé d’affaires, est jusqu’ici restée fidèle au régime de Kadhafi, introuvable  et changeant de Beit Beit, Dar Dar, et Zenga Zenga pour sauver sa peau .
IOMS

 


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés