Facebook
Coup de Gueule: Les multiples faces d’une même monnaie   
14/12/2006

L’élection du futur président de la République doit constituer pour nous un véritable tournant.Une nette évolution dans nos perceptions et nos ambitions. Je ne parle pas de ce changement dont chacun en parle, sans en dire le contenu.



Parlons plutôt d’un véritable tournant par lequel  nous nous  tournerons sur le présent et vers l’avenir. Nous disons souvent ne sommes  pas condamnés à revenir en arrière. Espérons que ceux qui parlent ainsi, font  allusion au   retour en arrière dans tous les sens. Car nous ne sommes pas condamnés à  choisir seulement entre les anciens régimes, les anciens présidents et les hommes qui les  symbolisent. Nous ne devons pas nous sentir obligés   de  choisir entre les multiples  faces d’une même monnaie : les symboles des anciens régimes et ceux de l’ancienne opposition.
D’accord ! l’ancienne opposition a une légitimé. Celle d’avoir dénoncé et combattu l’arbitraire. Mais cette légitimité ne lui ouvre pas les voies du seigneur.  Les mauritaniens retiennent énormément de griefs contre les symboles de l’ancienne opposition : les confrontations stériles, le débat politique de pacotille, les raccourcis politiques, le radicalisme viscéral  et la propension à ne voir que le bout du nez. Les 20 années écoulées ont usé le pouvoir de l’avant 3 août et en ont fait autant, avec son opposition. Les mauritaniens se tournent aujourd’hui vers un profil de rassembleur capable de rapprocher, de rassurer et de gouverner dans la serennité et l’efficacité. Gbagbo, ne constitue pas une  solution !
Mohamed Ahmed Ould Boubacar


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés