Facebook
Candidatures aux législatives : Le conseil constitutionnel rejette deux requête et temporise sur une troisième   
29/10/2006

Le conseil constitutionnel a étudié le 27 octobre deux  pourvois  en cassation présentés par Cheikhna Ould Derwich, candidat aux élections législatives à Bir Moghrein relatif à la non recevabilité de la candidature de Mohamed Salem Ould Noueigued à la députation au niveau de cette circonscription ainsi qu’un  second  pourvoi  émanant de Mohamed Ould Ahmed Ould Hmein Salem, mandataire d’une  liste indépendante candidate aux élections législatives à  Ouadane contre  la candidature du Dr  Louleid Ould Weddad et de son suppléant à la députation de la même circonscription



Le conseil constitutionnel  a déclaré qu’il rejette  en raison d’absence d’empêchements juridiques à ces deux candidatures, les deux pourvois. Il est à noter cependant  que le conseil constitutionnel n’a pas encore tranché sur une requête présentée  par Abba Ould Ahmed Toba (notre photo) candidat indépendant aux législatives à Nouakchott contre le ministère de l’intérieur qui refuse aux listes indépendantes d’avoir des logos, des signes ou des symboles , ce qu’aucun texte d’ailleurs, n’interdit. Et surtout pas le décret 2006- 090/ MIPT/ PM instituant les bulletins uniques pour les élections présidentielles,  parlementaires et municipales. En tout cas l’article 4 de ce décret parle clairement des données indiquées sur le bulletin de vote unique. Il est question de la dénomination électorale donnée à la candidature, du  signe ou du  symbole de la candidature (Eh, oui !) et de la case de validation du vote pour l’électeur. Clair, comme l’eau de roche. Le ministère de l’intérieur n’est pas au dessus de la loi.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés