Facebook
Timbédra : Le commissaire aux Droits de l'Homme supervise le lancement d'un atelier sur le droit des associations   
30/03/2021

Le commissaire aux Droits de l’Homme, à l’Action humanitaire et aux Relations avec la Société civile, M. Mohamed El Hacen Ould Boukhreiss, a supervisé lundi soir à Timbédra, le lancement d’un atelier de formation et



d’échanges sur la loi n° 2021.004 relative aux associations, réseaux , et autres structures de la société civile. Cet atelier est organisé au profit des autorités administratives et judiciaires du Hodh Charghi.

Dans une allocution qu’il a faite à cette occasion, le commissaire a affirmé que la loi en question abolit le système d’agrément et le remplace par le régime déclaratif. Il s’agit, par là, a-t-i dit, d’harmoniser les procédures en la matière avec celles des sociétés démocratiques qui consacrent le principe des libertés et des droits, et de professionnaliser le tissu associatif en renforçant son rôle pour impulser le développement local et répondre aux exigences de transparence et d’efficacité dans les relations avec l’association en tant qu’entité autonome qui a la pleine capacité juridique.

Il a ajouté que la loi 2021.004, qui a remplacé la loi 64.098 et ses textes modificatifs, donne une définition plus précise des associations, car il est devenu obligatoire pour elles de se composer d’au moins 5 personnes et de ne couvrir qu’un domaine essentiel comme le stipulent clairement les conditions d’annulation ou de rejet.

M. Mohamed El Hacen Ould Boukhreiss a déclaré que son département avait pris des mesures d’encadrement et de professionnalisation des associations, y compris à travers l’élaboration et l’adoption de cette loi, et l’évaluation du forum des acteurs non gouvernementaux en tant que cadre global pour les organisations non gouvernementales ; tout comme il a activé le fonds d’appui aux organisations professionnelles non gouvernementales.

Il a ajouté que son département travaillait sur une stratégie nationale pour promouvoir la société civile et mettre à jour une base de données sur les organisations non gouvernementales afin que des informations complètes soient disponibles en temps réel sur le portail électronique.

Pour sa part, le gouverneur du Hodh Charghi, M. Cheikh Ould Abdallah Ould Ewah, a souligné l’importance de cet atelier unique en son genre, précisant qu’il contribuera à promouvoir les droits de l’Homme et à mieux organiser le travail associatif.

La cérémonie de lancement des travaux de l’atelier s’est déroulée en présence du président du Conseil régional, du hakem de Timbédra, et des autorités administratives, judiciaires, sécuritaires et militaires de la wilaya.
A_M_I


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés