Facebook
Nouakchott: Démarrage des travaux de la première session des présidents des Parlements du G5-Sahel   
31/10/2019

Le président de l’assemblée nationale, M. Cheikh Ould Baye, a supervisé, mercredi matin au palais des congrés à Nouakchott, le démarrage des travaux de la première session du Comité Interparlementaire du G5-Sahel.



Y prennent part, outre le président du Parlement de Mauritanie, ceux des parlements du Mali, du Niger et du Burkina Faso.

Cette assise, la première du genre, est consacrée à l’adoption du règlement intérieur et des statuts du Comité, de son budget et de son système financier.

Le président en exercice du Comité Interparlementaire G5-Sahel, SEM., Alassane Bala Sakande, a précisé que ce comité interparlementaire constitue une interface fonctionnelle entre les populations des pays du G5-Sahel et leurs exécutifs. C’est aussi un cadre qui œuvre à l’efficacité des initiatives prises par le Groupe en faveur des citoyens.

Le président en exercice du Comité Interparlementaire a ajouté que l’organisation exercera le contrôle démocratique des activités du Groupe pour s’assurer de leur efficience et de l’étendue du respect de la gouvernance et de la démocratie.

SEM. Alassane Bala Sakande a indiqué pour s’acquitter de son rôle, le Comité nécessite une aide conséquente des partenaires financiers et techniques, auxquels le président a lancé un appel, d’autant plus que le financement escompté aura des retombées probantes sur la réussite et la pérennité des initiatives mises en œuvre dans le cadre du G5-Sahel au profit des populations.

L’enveloppe sollicitée dans le cadre de l’alliance du Sahel, est de l’ordre de 12 milliards d’euros, sur cinq ans, devra être gérée avec transparence, soulignant qu’il servira au financement de 800 projets au sein du Groupe.

L’ouverture des travaux s’est déroulée en présence du bureau de l’Assemblée nationale, des membres du Corps Diplomatique accrédité en Mauritanie et de représentants des organismes financiers partenaires aux projets de développements du G5-Sahel.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés