Facebook
Rôle et fonctions du FMI: 'C’est une institution qui évolue selon la croissance économique mondiale et privilégie les dépenses pour la protection sociale'*   
09/09/2019

A l’initiative du Fonds Monétaire International, un séminaire sur la gestion et les politiques macro-économiques a été organisé ce Lundi à l`assemblée nationale.

« Rôle et fonctions du FMI et de l’AFRITAC de l’Ouest », voici le thème du panel animé ce lundi 9 septembre, à l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire (ANCI), par Lucie Mboto Fouda, du Département Communication du FMI et Samir Jahjah, Directeur AFRITAC de l’Ouest.

A l’occasion d’un séminaire de 72 heures sur la gestion et les politiques macroéconomiques, organisé par le FMI à l’attention des parlementaires couverts par l’AFRITAC de l’ouest : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée –Bissau, Mauritanie, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Togo.

Il est apparu opportun pour Lucie Mboto Fouda, du Département Communication du FMI, de s’assurer qu’avant que les débats purement techniques avec ses colloborateurs économistes ne commencent, qu’elle établisse le cadre de ce séminaire en s’assurant que les parlementaires réunis ici comprennent le rôle du FMI, ses missions et surtout l’évolution de ses missions qui se sont adaptées au temps.

Ce pourquoi, présentant le fonctionnement du FMI, elle a expliqué qu’il repose sur 189 pays membres qui élisent leur Conseil des gouverneur, composé de ministre des finances, qui est l’institution primordiale de prise de décision du FMI, un Conseil monétaire et financier internationale de 24 membres et un Conseil d’administration de 24 membres.

En ce qui concerne la provenance de l’argent du FMI, elle a indiqué que le Fonds possède des réserves d’or et celles detenues par des pays membres tels que les Etats-Unis qui en détiennent 16%. Le FMI joue le rôle d’évaluation conseils (médecine économique). A travers les prêts que le FMI fait à ses membres, il asure le rôle de pompier de l’économie mondiale et de coach.

Le FMI apporte aussi son soutien aux états membres dans le développement de l’empoyabilité et la croissance inclusive, l’augmentation du taux d’activité des femmes, la lutte contre le changement climatique, le développement de la Fintech et surtout la bonne gouvernance.

En outre, face à certains clichés relevés par des parlementaires relatifs aux ajustements structurels, Lucie Mboto Fouda, soutenue par des parlementaires mieux imprégnés du fonctionnement du FMI, ont répondu que ’’ le FMI a changé ’’.

« C’est une institution qui évolue avec l’évolution de l’économie mondiale. Ses politiques ont changé. Elle s’intéresse plus à la protection sociale. Dans chacun de nos programmes, on s’assure que les dépenses qui visent la protection sociale sont privilégiées », a déclaré la responsable Département Communication du FMI.

Quant Directeur AFRITAC de l’Ouest Samir Jahjah, il s’est attelé à présenter les activités du Centre AFRITAC, ses domaines d’activité, formations et instruments qu’il utilise pour renforcer les capacités. « Les domaines que nous couvrons sont les statistiques financières et macroéconomiques. Nous aidons les pays membres à renforcer et moderniser leur appareil statistique et la mobilisation des recettes qui est un enjeu fondamental, si les Etats veulent avoir les ressources pour mettre en œuvre leur budget, leurs programmes d’investissement sociaux » a-t-il indiqué.

Il a souligné que le Centre régional d’assistance Technique pour l’Afrique de l’ouest s’ossupe de la gestion des finances publiques, la modernisation et la transparence des processus budgétaires. Un autre champs de ses activités couvre la gestion de la dette et aide à mesurer la viabilité de la dette des pays.

Selon Samir Jahjah, AFRITAC de l’ouest permet de mesurer l’impact d’un nouvel endettement, à moyen ou long terme d’un pays et permet d’asurer que les politiques mises en œuvre par les Etats se passent dans un environnement soutenable, à savoir que le financement se passe au moindre coût et de manière soutenable à moyen et à long terme.

* (Lucie Mboto Fouda, Département Communication FMI)

Abidjan.net


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés