Facebook
Ouverture des travaux de la sixième réunion de concertation sur le contrôle de la péripneumonie   
07/08/2019

Les travaux de la sixième réunion de concertation sur le thème : " Stratégie de contrôle de la péripneumonie contagieuse bovine (PPCB), l’éradication de la peste des petits ruminants (PPR) et la mise en œuvre des plans ...



nationaux stratégiques contre ces pathologies ont débuté lundi à Nouakchott.

Cette 6ième réunion permettra de faire le point sur les efforts déjà déployés pour assurer la mise en œuvre des plans nationaux stratégiques de lutte contre la péripneumonie bovine et d’éradication de la peste des petits ruminants en plus de l’analyse des perspectives d’au-delà de 2021 dans le domaine de la santé animale qui constitue une priorité pour tous les pays sahéliens.

La rencontre de 4 jours, permettra aux participants de discuter plusieurs sujets portant, entre autres, sur la présentation de l’état d’avancement des nouveaux indicateurs du programme du projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS) pour sa composante C1 (indicateurs composite PPR et PPCB, indicateurs intermédiaires infrastructures et parcs de vaccination), les dernières enquêtes de séromonitoring du PPS , les dernières enquêtes T1 de séromonitoring PPCB, l’amélioration des campagnes de lutte contre la PPCB ainsi que la présentation, la discussion, l’adoption et les dispositions à prendre pour la mise en œuvre du protocole de suivi de la PPCB dans les laboratoires.

Dans le mot qu’il a prononcé, à cette occasion, le secrétaire général du ministère du développement rural, M. Ahmedou Ould Bouh a indiqué que la protection des cheptels demeure une constante dans la politique nationale du département conformément au programme national de développement à l’horizon 2020. Il a fait ressortir l’intérêt qu’accorde la Mauritanie au projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel eu égard à l’importance que lui accordent les éleveurs et les agriculteurs au Sahel et qu rôle qu’il joue dans l’amélioration de leurs conditions de vie.

Le Pr Idriss Oumar El Farouk, coordinateur régional de la composante santé animale au PRAPS a indiqué que l’outil d’évaluation des performances des services vétérinaires , réalisé dans tous les pays membres du PRAPS a été un réel appui et a permis de déterminer le niveau de performance actuel, d’identifier les points forts mais aussi les carences et faiblesses altérant des capacités des services vétérinaires et partant à se conformer aux normes internationales de l’Office International des Epizooties (OIE).

Notons que l’OIE a reçu un mandat des 182 pays membres pour améliorer la santé animale dans le Monde.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés