Facebook
Mauritanie: une radio communautaire pour lutter contre l’insécurité   
18/06/2019

La campagne présidentielle se poursuit en Mauritanie. Cette semaine, le candidat Ghazouani, dauphin du président Mohamed ould Abdel Aziz, battait campagne dans l’est du pays, dans la wilaya de Hodh Ech Chargui.



 L’Est est une région à régime spécial où la question sécuritaire reste encore une préoccupation. Même si elle n’a pas connu d’attaque depuis 2009, Nema, la préfecture, est à quelques kilomètres seulement du Mali. Pour lutter contre l’insécurité, un projet de radio communautaire doit bientôt voir le jour à Wade Chebi, à plus de 250 km de Nema.
La wilaya de Hodh Ech Chargui est une immense étendue désertique. Une grande partie de la population est nomade et s’informe grâce à la radio. Mohamed est le correspondant de Radio Mauritanie.

« Comme nous couvrons une région très vaste, il y a toujours des manques. Nous n’avons pas assez d’hommes ni de voitures pour être présents sur tout le territoire. Les nomades ont toujours un poste radio avec eux. Quand ils passent dans une zone de diffusion, ils écoutent », explique-t-il.

Radio Mauritanie ne couvre que 80 % de la wilaya. Le reste du territoire, comme la localité de Wade Chebi, est donc coupé du monde d’où l’idée d’une radio communautaire.

« Nos sujets parlent de la santé, l’éducation, la sécurité. Nous avons un objectif sécuritaire. Si les auditeurs voient quelque chose de dangereux, il faut le signaler. Le problème, c’est que la population n’a pas conscience des menaces, ils ne savent pas les repérer parce qu’ils ne sont pas assez éduqués », souligne Mariam, reporter de la radio.

Wade Chebi est un point de passage important lors de la transhumance de la période de soudure, ce qui en fait un lieu stratégique dans la lutte contre l’insécurité.

« Cette radio est sur un site qui est, au niveau purement tactique, très intéressant à exploiter parce que c’est un endroit où tout le monde passe. Et si c’est l’endroit où tout le monde passe et qu’on met quelque chose qui est stable et loyal en termes de population, eh bien à ce moment-là, on fait reculer la menace de façon directe », estime François Xavier Pons, du Projet d’appui à la sécurité et au développement en Mauritanie, financé par l’Union européenne.

La radio communautaire de Wade Chebi commencera à émettre dans quelques semaines, avec un rayonnement de 30 à 40 km.

RFI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés