Facebook
8ème édition de la Journée de solidarité : 104 Sénégalais dont 52 détenus bénéficiaires   
28/05/2019

Comme annoncé, l’Ambassade du Sénégal en Mauritanie et la communauté sénégalaise, ont organisé, ce 25 mai dernier, la journée de solidarité au profit des détenus et autres compatriotes se trouvant dans le besoin. Une centaine de personnes dont 52 détenus des prisons ...



... de Nouakchott ont bénéficié de cette téranga sénégalaise. Une opération qui s’est déroulée également à Rosso où 7 détenus ont reçu des repas copieux en ce mois béni de ramadan.

Le rituel a été respecté. L’appel de l’Ambassadeur SEM Mamadou Tall a été entendu. La communauté sénégalaise s’était mobilisée pour la circonstance pour matérialisée la téranga sénégalaise en Mauritanie à l’occasion du mois béni de ramadan.  Des vivres ont été distribués  non seulement aux détenus des prisons de Dar Naim et d’Arafat (les femmes), mais aussi aux concitoyens vivant dans une situation de précarité. Il s’agit de riz, d’huile, de pâtes alimentaires, de sucre, du lait, des habits et des effets pour femmes détenues à la prison d’Arafat.

 

Prison de Dar Naim

Conduite par le ministre conseiller, Moustapha Sow et sur instruction de SEM Mamadou Tall, la délégation s’est rendue d’abord à la prison de Dar Naïm. Le régisseur de la prison, Mr Hamidou Cissokho qui ne ménage aucun effort pour répondre à la sollicitation de l’ambassade et des Sénégalais en ce jour de solidarité agissante, a souhaité au nom de l’administration pénitentiaire et de l’Etat mauritanien, la bienvenue à la délégation en soulignant que cette population carcérale notamment sénégalaise a besoin d’être assistée. Il a apprécié à sa juste valeur ce noble geste significatif qui montre que ces personnes privées de liberté ne sont pas oubliées par leur communauté et leur ambassade. D’ailleurs, il a précisé que «l’ambassade du Sénégal est la seule représentation diplomatique qui mobilise sa communauté en ce mois béni de ramadan pour offrir des vivres à leurs compatriotes détenus dans les prisons mauritaniennes».

Pour sa part, le ministre conseiller a tenu, à remercier les autorités mauritaniennes notamment judiciaires pour leur disponibilité à chaque fois que le besoin a été exprimé à cet effet. A ces compatriotes détenus, il a exprimé ses sentiments de compassion à leurs difficultés. «Nul ne peut échapper à son destin » a-t-il dit souhaitant que tous recouvrent leur liberté. « L’ambassadeur vous exprime son soutien et le gouvernement sénégalais ne vous lâchera jamais » poursuit-il non sans dire que la communauté, en collaboration avec l’ambassade œuvrera  pour apporter son soutien nécessaire. 

De son côté, Mr Amadou Bakhas Diaw, premier conseiller à l’ambassade du Sénégal, a quant à lui, tenu à exprimer la reconnaissance de l’ambassade, de l’Etat du Sénégal et de la communauté aux autorités mauritaniennes. A l’occasion du mois béni de ramadan, «caresser la tête d’un orphelin, rendre visite à un malade ou soutenir à un détenu, est un acte de piété » soutient-il. Une façon d’apaiser les esprits et de remonter le moral à ses compatriotes privés de liberté. Le président de la Fédération des Associations et Groupements Sénégalais de Mauritanie (FAGSEM), Mr Assane Guèye n’a pas dérogé à la règle. Il a aussi exprimé ses vifs remerciements aux autorités mauritaniennes avant de s’adresser à ses compatriotes pour leur dire que l’ambassade aussi bien que la communauté, ne les oublieront jamais. Il a mis l’accent sur l’esprit d’ouverture et de disponibilité de Mr Cissokho qui a toujours répondu favorablement à leurs sollicitations.

Ce que confirme, A.D., porte-parole des détenus qui a magnifié le geste de l’ambassade et de la communauté avant de soutenir que l’administration pénitentiaire leur réserve un traitement adéquat.

Après ces échanges de civilités entre les deux parties, il a été procédé à la distribution des dons aux détenus. Un lot important de produits alimentaires a été également mis à la disposition de l’administration pénitentiaire.

Après Dar Naim, cap sur la prison des femmes où le responsable de la maison d’arrêt Mr Mohamed Saleck Amar, a accueilli la délégation. Après un échange de mots courtois au cours duquel il a apprécié le geste de piété de l’ambassade et de la communauté, l’une des détenues a rassuré la délégation quant au bon traitement auquel elles bénéficient de la part de l’administration pénitentiaire. Ensuite s’en suivra la distribution des vivres et autres dons collectés à leur profit. Ici également, un lot de vivres a été remis au responsable de la maison d’arrêt.

 

Une cérémonie pleine d’émotion …

A l’ambassade du Sénégal, où l’ambassadeur Tall a reçu une forte communauté de nécessiteux venus recevoir leurs dons, l’émotion était à son comble. Des personnes vivant avec un handicap, d’autres visiblement épuisées et exténuées par la précarité et le désœuvrement, n’en revenaient pas sur ce geste noble à l’occasion de ce mois béni de ramadan. Certaines femmes n’ont pas pu retenir leurs larmes tellement qu’elles n’ont jamais espéré bénéficier d’un tel soutien. «Les Sénégalais sont au cœurs de nos préoccupations. Qu’ils soient dans les prisons, dans les chantiers, dans les foyers ou encore dans la rue … » a lancé l’ambassadeur Tall qui n’a pas été avare en mots pour apaiser les esprits et rassurer ses compatriotes du soutien de l’Etat du Sénégal.

S’agissant de la carte de séjour qui hante le sommeil de ses compatriotes, le diplomate a indiqué que les autorités mauritaniennes sont disposées à assouplir les conditions de son obtention et nourrit beaucoup d’espoir à cet effet. Toutefois, il a exhorté ses compatriotes à être en règle et à respecter la législation mauritanienne sur l’immigration.

Enfin, il a apprécié et salué la mobilisation tout azimut de la communauté et de l’ambassade autour de cette œuvre de bienfaisance qui en est à sa 8ème édition. Pour sa part, la FAGSEM, par son vice-président Souleymane Ndiaye, a retourné l’ascenseur à l’ambassadeur pour sa disponibilité, son ouverture et sa préoccupation par rapport aux difficultés de ses compatriotes. Une note d’appréciation a été adressée à l’endroit de certains de ses proches collaborateurs à savoir l’Adjudant-chef et Major Pape Ibrahima Ndiour et le 1er secrétaire Alpha Amar Niang, qui ont été les maitres d’œuvres dans la préparation et la réalisation de cette opération en étroite collaboration avec le président de la FAGSEM Mr Assane Guèye. Une mention spéciale également au ministre conseiller pour la coordination.

Le tout a été marqué par cette grandiose cérémonie de remise sobre de dons de vivres aux nécessiteux. Et tout est bien qui finit bien.

I.Badiane


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés