Facebook
Processus de paix en Casamance : Un parlementaire allemand appelle au soutien de l’Association Bayo Sora   
22/04/2019

Depuis plus de trente ans, la Casamance, cette partie sud du Sénégal,  vit dans une situation socio-économique difficile consécutive au conflit armé opposant les indépendantistes du Mouvement des Forces Démocratiques de Casamance (MFDC) et l’armée ...



... sénégalaise. Plusieurs initiatives de médiation et tentatives de résolution de la crise ont été lancées au Sénégal et à l’extérieur sans trop de succès.

L’Association Bayo Sora pour la paix, qui s’active depuis 6 ans, en est une. Dr Karamba Diaby, député au parlement allemand, appelle au soutien à cette dernière.

Docteur en géologie, Karamba Diaby, ce quinquagénaire né à Marsassoum (Sénégal), est un homme politique allemand élu en septembre 2013 au Bundestag, le parlement allemand, comme premier député d’origine africaine. Depuis quelques années qu’il suit avec beaucoup d’intérêt les activités de l’Association Bayo Sora pour la paix en Casamance, c’est maintenant qu’il intervient pour appeler au soutien de cette organisation que préside Aly Bayo depuis l’Allemagne. « Votre association fait des progrès en permanence en faveur de la paix comme en témoigne le festival organisé en janvier 2019 à Ziguinchor. A travers votre rapport que j’ai lu avec intérêt, j’ai vu des vidéos et images qui montrent la quintessence du festival. Vous effectuez un bon travail en posant des actes nobles et importants à travers le regroupement des différents acteurs pour les exhorter à conjuguer leurs efforts autour du processus pour le retour de la paix définitive en Casamance. Il ne faut jamais baisser les bras encore moins se décourager. J’ai bon espoir qu’à travers  cette dynamique de paix, la Casamance sera de nouveau un havre de paix. J’en appelle donc à tous et à toutes à soutenir l’Association Bayo Sora pour la paix» lit-on dans sa lettre adressée à titre d’encouragement et de soutien à l’Association.

Celui qui martèle dans sa ville de Halle (Allemagne) qu’il aime être jugé sur ses compétences et son expérience plutôt que sur sa couleur de peau, est aujourd’hui parmi les mieux placés pour apprécier le travail et le dynamisme de cette association qui œuvre et contribue efficacement pour la paix en Casamance à travers l’organisation d’un festival annuel.

 

Tout début est difficile …

Evidemment, lorsqu’on se lance dans une telle initiative, les embûches de tous ordres ne manquent pas. C’est le cas de l’Association Bayo Sora qui, à ses débuts d’activités, a peiné pour mettre sur les rails ce qu’elle considère de plus difficile mais précieux et important. Rencontrer les responsables des différentes factions du MFDC, concilier leurs positions, réconcilier les frères ennemis et harmoniser le combat pour la paix en Casamance, n’est pas de la mer à boire. Aly Bayo Sora et son équipe sont en passe de réussir un pari compliqué eu égard aux enjeux relatifs aux intérêts des uns et des autres comme dans toute rébellion.   

Aujourd’hui, après six ans d’expérience et d’expérimentation sur le terrain, auprès des acteurs principaux du conflit en Europe, au Sénégal et même chez certains commis de l’Etat, l’Association dont l’objectif primordial est de travailler au retour de la paix définitive en Casamance, commence à voir plus claire. Mieux, à travers les réseaux sociaux, la plateforme internationale des fils de la Casamance que coordonne Cheikh Abba Bayo depuis la Mauritanie, a fini de convaincre grâce à une mobilisation autour de cette dynamique de paix. 

Doit-on rester les bras croisés face à cette situation de ni guerre ni paix en Casamance ? Bien sûr que non. L’appel du Dr Diaby doit susciter un élan tout azimut pour toute personne éprise de paix et de justice et soucieuse de voir cette belle région naturelle de la Casamance, retrouver son lustre d’antan.

 

Un festival prépare un autre

Depuis l’Allemagne, Aly Bayo et ses membres établis en Europe, préparent un festival prévu en fin juillet début août prochain en Allemagne en prélude à celui qui se tient  naturellement du 13 au 20 janvier chaque année à Ziguinchor.

Le gouvernement sénégalais ne doit-il pas soutenir cette belle initiative de l’association Bayo Sora qui, lors de son dernier festival de janvier 2019 à Ziguinchor, a organisé des séances de prières, des rencontres avec les représentants du Mfdc, les chefs religieux et coutumiers,  dans le Casa, le Pakao, le Foniy sans compter certaines personnalités politiques et privées.  Le festival s’est déroulé autour du thème « Paix et propreté ». Ce qui explique en partie, la mobilisation de la jeunesse, des populations locales de la ville de Ziguinchor et des artistes venus de tous les horizons du Sénégal.

Reste à savoir si l’appel du Dr Karamba Diaby trouvera un écho favorable auprès des autorités sénégalaises, en premier lieu le Président Macky Sall qui fait du règlement de la crise casamançaise l’une de ses priorités ainsi qu’à travers les différents acteurs soucieux d’un retour de la paix définitive au Sud du Sénégal au grand bonheur des populations de ce terroir.

Ibou Badiane


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés