Facebook
Atelier de sensibilisation sur les dispositions de la convention internationale pour l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale   
10/04/2019

Les travaux d’un atelier de sensibilisation et de renforcement des capacités d’un groupe de magistrats et de représentants d’organisations de la société civile dans le domaine de la lutte contre toutes les formes de ...



discrimination raciale, à travers la vulgarisation des lois et conventions nationales et internationales adoptées dans ce cadre, ont démarré mardi à Nouakchott.

A cet atelier auquel participent également des représentants des départements concernés, les participants vont suivre des exposés et des conférences sur la définition de la discrimination, sur les contenus de la convention internationale pour l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale et sur les mesures prises par le gouvernement mauritanien pour l’application de cette convention, en particulier en ce qui concerne les garanties juridiques relatives à la lutte contre ce phénomène. Dans ce cadre, loi n ° 023/2018 portant incrimination de la discrimination.

Dans un mot prononcé à cette occasion, le Commissaire adjoint aux Droits de l’homme, à l’Action humanitaire et des Relations avec la société civile, M. Rassoul Ould El Khal, a indiqué que l’élimination de la discrimination et la lutte contre le discours de la haine ont constitué durant la dernière décennie un axe important du programme de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, visant la construction et le renforcement de l’Etat de droit.

Il a souligné la grande place qu’occupe la composante sensibilisation au Commissariat eu égard à son rôle crucial dans l’information des personnes ciblées et dans l’accompagnement de la grande et rapide évolution que connaissent les droits de l’homme.

Pour sa part, la coordinatrice de projet de la promotion des droits de l’homme et du dialogue de la GIZ (Coopération allemande),Mme Heike Daume, elle a mis en exergue l’importance de l’atelier dans le renforcement des capacités des différents acteurs des droits de l’homme et la dynamisation de leur contribution à la lutte contre le phénomène de la discrimination.

Elle a, en outre, exprimé la disposition de son institution à coopérer avec la Mauritanie et à appuyer la société civile à travers l’organisation de séminaires de sensibilisation dans les différents domaines des droits de l’homme.

La cérémonie d’ouverture de l’atelier s’est déroulée en présence du secrétaire général du ministère de la justice, du secrétaire général de la commission nationale des droits de l’homme et du président du forum des acteurs non-gouvernementaux en Mauritanie.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés