Facebook
Nouakchott: Démarrage d'un atelier sous-régional sur la récitation du Saint Coran   
10/04/2019

Les travaux d’un atelier sous-régional sur la récitation du Saint Coran et ses méthodes d’enseignement ont débuté, mardi à Nouakchott, à l’initiative conjointe de la commission nationale pour l’éducation, la culture et la ...



science avec la collaboration de l’Organisation islamique pour l’éducation, la science et la culture (ISESCO) et l’Organisation mondiale du Coran et de la Sunna.

La rencontre, d’une durée de trois jours, prévoit des communications sur la dynamisation de rôle des enseignants du Coran et l’accroissement de leurs contributions au développement global, en améliorant le niveau de travail des institutions coraniques dans les domaines de la planification, du suivi et de l’évaluation, tout en les familiarisant aux méthodes modernes d’enseignement du Saint Coran.

L’Agenda de la rencontre, qui profite à des participants issus de la Mauritanie, du Mali et de la Guinée, prévoit également d’autres thématiques ayant trait au rôle des nouvelles technologies dans la récitation du Coran et ses sciences et au concept de la modération et du centrisme dans la vie des enseignants du Coran et dans le but de favoriser l’établissement des liaisons entre les individus intéressés et les spécialisés dans la mémorisation du Saint Coran.

Supervisant l’ouverture de la rencontre, le secrétaire général de commission nationale pour l’éducation, la culture et la science, M. Ismaël Ould Chouaïb, a précisé que l’organisation du présent atelier s’inscrit dans le droit fil des orientations du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, visant à ancrer l’étude et l’interprétation du Coran et ses sciences dans les communautés africaines musulmanes.

Et d’ajouter que cette orientation du Président de la République s’est matérialisée depuis son accession au pouvoir par l’impression du livre Saint Al Mushaf et la création d’une chaîne satellite spécialisée dans la diffusion du Coran et de ses sciences, en plus d’une radio qui diffuse la merveilleuse récitation du Coran toute la journée aux oreilles de ses auditeurs, partout dans le pays.

M. Ismaël Ould Chouaïb a enfin réitéré la volonté de sa commission à organiser davantage de sessions similaires au profit des enseignants du Saint Coran en Mauritanie et son environnement sous-régional dans le souci de vulgariser la culture de la paix et de l’amour et présenter l’Islam dans sa version réelle et juste, celle privilégie le principe de ’’modération , du non excès et de la non négligence’’ .

Lui succédant, le représentant d’ISESCO, M. Youssef Boueigha, a mis l’accent sur la nécessité de préserver les particularités culturelles des peuples islamiques en tant que moyen de conserver leur identité dans un monde en perpétuelles mutations, notant qu’une conservation représente une source d’enrichissement des cultures et d’encouragement des dialogues interculturels au sein des communautés et civilisations islamiques.

Il a enfin réitéré sa conviction personnelle et celle de son institution que les établissements d’enseignement de l’arabe et ceux opérés dans l’apprentissage du Saint Coran demeurent les bastions des valeurs de la religion islamique et de son esprit tolérant.

Quant au représentant de l’Organisation mondiale du Coran et de la Sunna, M. Mohamed Abderrahim Al Arbi, il a vivement loué les actions grandioses entreprises par les hautes autorités mauritaniennes pour venir en aide aux personnes intéressées par l’enseignement du Sain Coran et celles qui assurent l’administration des écoles coraniques, localement appelées, Mahadras.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés