Facebook
Can 2019 : Les favoris et les outsiders!   
06/04/2019

La Coupe d’Afrique des Nations débutera au mois de juin prochain en Égypte. Et pour une première, la 32è phase finale de la plus grande compétition africaine connaîtra la participation de 24 nations.



 Plusieurs équipes ont obtenu leur qualification à la 5è journée des éliminatoires tandis que d’autres se sont qualifiés à la dernière journée.

Certains supporteurs ont vécu le stress jusqu’au bout et n’ont pas pu jouer des jeux de casino. On note la présence des habitués du tournoi qui partent favoris mais également des équipes qui sont à leur première participation ou qui font leur retour après un long moment d’absence et qui peuvent créer la surprise. Quels sont les outsiders et les favoris de la CAN 2019 ?

Les favoris
La Coupe d’Afrique des Nations est l’événement du grand rassemblement africain. C’est souvent la liesse populaire. Et ce tournoi n’a de saveur qu’avec la participation des grandes nations joueuses d’Afrique. Ces équipes produisent la plupart du temps du beau jeu et sont des potentiels candidats au titre. Ils sont entre autres le Sénégal, la Tunisie ou encore l’Égypte

Arrivé premier du groupe A avec 16 points, c’est le Sénégal qui a le plus engrangé de points pendant les éliminatoires. L’équipe est constituée de grands joueurs à l’image de Sadio Mané, Keita Baldé ou encore Kalidou Koulibaly qui brillent en Europe. Également, l’équipe nationale du Sénégal a participé au dernier mondial en Russie. Après avoir atteint la finale de la CAN en 2002, c’est peut-être le bon moment pour remporter la compétition.

La Tunisie est également en lice pour le sacre. Ayant fait une belle campagne qualificative, les poulains du technicien français Alain Giresse ont terminé à la tête du groupe J avec 15 points. L’équipe ne dispose pas de grosses célébrités à l’instar de Youssef Msakni ou Wahbi Khazri. Mais il faut noter que les Aigles de Carthage ont le sens du collectif et qu’après avoir remporté en 2004, ils peuvent rééditer l’exploit en Égypte.

Cette dernière, pays organisateur de l’événement est susceptible de remporter. Gagnante à 7 reprises, l’Égypte détient également le record de participation soit la 24è participation en 2019. Avec Mohamed Salah ou encore Mahmoud Trezeguet, les Pharaons ont leur destin en main. Il faut également préciser que le Mali, l’Algérie ou le Nigéria tous qualifiés ont les ressources nécessaires pour s’adjuger le graal suprême.

Les outsiders
D’autres pays moins huppés se sont également qualifiés pour la CAN 2019. Si les équipes dangereuses sont connues, ils existent également d’autres équipes qui peuvent créer la surprise pour cette phase finale de la CAN Égypte 2019. À titre d’exemple, l’Ouganda, la Mauritanie et le Bénin.

L’Ouganda classé dans le groupe L au même titre que le Lesotho, la Tanzanie et le Cap-Vert est arrivé en tête de groupe avec 13 unités au compteur. Le groupe semble le moins relevé des éliminatoires mais il est à préciser que l’Ouganda est un outsider pour cette CAN. Le pays peut compter sur le joueur de la réserve du Borussia Dortmund Herbert Bockhorn ou encore Isaac Muleme du Viktoria Zizkov en Slovaquie. Finaliste en 1972, l’Ouganda est à surveiller.

La Mauritanie participera à sa première phase finale de la CAN. Mais déjà, l’équipe mauritanienne est à craindre. Qualifiée en s’octroyant la deuxième place du groupe I avec le même nombre de points que l’Angola (12 points), le Burkina Faso (10 points) était l’un des favoris du groupe et pourtant éliminé. Il va s’en dire que la Mauritanie ne va pas en Égypte pour du tourisme.

Le Bénin s’est qualifié pour la CAN à la dernière journée dans un match fou contre le Togo. Avec 10 points et 2è du groupe D, les Écureuils participeront à la compétition des équipes africaines pour la 4è fois. Et la détermination y sera. Stéphane Sessegnon, Steve Mounié, Khaled Adenon sont autant de jouer capables de porter haut les couleurs du pays.

Le 12 avril prochain, les nations qualifiées seront fixées sur leurs adversaires. Mais déjà, quelques soit l’issue de ce tirage, certaines équipes ont les capacités de s’illustrer. D’autres équipes qualifiées également ne partent pas favoris mais peuvent avoir une autre physionomie à la compétition. Les nations s’équivalent donc et les matchs seront âpres et la compétition sera assez intéressante. Toutes les équipes batailleront pour se retrouver tout au moins au second tour et ainsi espérer remporter le trophée. Que le meilleur gagne !

Afrikipresse  


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés