Facebook
Nouakchott: Concertation sur le rapport national de mise en œuvre du plan d’acte Beijing+25   
26/03/2019

Les travaux d’un atelier national de concertation sur le rapport national de mise en œuvre du plan d’acte Beijing+25, organisé par le ministère des affaires sociales, de l’enfance et de la famille, ont débuté lundi à Nouakchott.



Le plan d’acte Beijing sur la femme avait été adopté 1995, lors de la 4ème conférence internationale sur la femme et réaffirmé, par la suite, en 2000 par la session extraordinaire de l’assemblée générale de Nations Unies.

Il constitue un cadre international pour la réalisation de l’égalité entre les deux sexes et pour l’autonomisation des a femmes et des filles.

La commission de la condition de la femme des Nations Unies effectue tous les 5 ans une révision pour jauger les progrès réalisés en matière d’application du plan d’acte Beijing.

Jusqu’ici quatre revues ont été réalisées et au terme chacune d’elle l’engagement a été renouvelé en matière d’autonomisation des a femmes et des filles au cours du prochain quinquennat.

Ouvrant l’atelier, le secrétaire général du ministère des affaires sociales, de l’enfance et de la famille, M. Mohamed Mahmoud Ould Ahmed ould Sidi Yahya, a précisé que la femme mauritanienne a réalisé des progrès considérables à tous les plans, surtout la participation politique, au cours de la dernière décennie, grâce à la volonté politique du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.

Il a ajouté que son département a accompagné cette évolution par la formation des femmes élues et leur encouragement à orienter des ressources considérables en faveur l’autonomisation économique de la femme, surtout l’encadrement professionnel des filles en abandon de scolarité dans des centres de promotion féminine et le financement de plus 1800 coopératives féminines, à travers des prêts concessionnels, en plus des caravanes de sensibilisation sur la scolarisation des filles et la lutte contre la violence basée sur le genre, surtout en milieu rural.

Au sujet de l’objectif de l’atelier, le secrétaire général a précisé que la rencontre permettra de ressortir les insuffisances et adopter avec des recommandations pratiques pour l’atteinte des objectifs de la communauté internationale, suivant l’approche de Beijing, notant que son département fonde de l’espoir sur la contribution des participants pour l’enrichissement du rapport national sur plan d’acte Beijing.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence du commissaire adjoint à l’action humanitaire et la secrétaire générale du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des technologies de l’information et de la communication. ami


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés