Facebook
Ouverture à Nouakchott d'un atelier sur la facilitation des échanges commerciaux   
26/03/2019

Les travaux d’un atelier sur la facilitation des échanges commerciaux dans le cadre de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) ont débuté lundi à Nouakchott.



La rencontre, organisée par le ministère du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme, en coopération avec l’OMC, et qui dure 5 jours, voit la participation des secteurs du commerce, des pêches, du développement rural, de l’équipement et des transports, de la Banque Centrale de Mauritanie et du secteur privé.

Il vise à faire connaitre la convention de l’OMC relative à la facilitation des échanges commerciaux et à permettre à la Mauritanie d’évaluer et de définir les besoins et les mécanismes nécessaires à l’exécution des conventions commerciales internationales.

Dans un mot prononcé pour la circonstance, la ministre du commerce, de l’industrie et du tourisme, Mme Khadijetou M’Bareck Fall a indiqué que les pays qui ont opté pour l’ouverture économique ont réalisé des taux de croissance meilleurs que ceux qui favorisent encore la protection et qui entravent le commerce extérieur.

Elle a ajouté que malgré cette ouverture, beaucoup de pays en voie de développement sont encore incapables de bénéficier suffisamment des avantages de la libéralisation du commerce mondial supposés être offerts par les conventions de l’OMC, soulignant que cela est dû à l’existence de certains obstackes qui privent ces pays d’accéder aux marchés des pays développés.

La ministre a noté que l’atelier s’inscrit dans le cadre des hautes orientations du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz visant à promouvoir le secteur privé en tant que l’une des priorités du programme du gouvernement qui mène d’importantes réformes économiques et sociales dans le but de satisfaire les besoins des populations.

Elle a précisé que l’opération de facilitation du commerce à travers la levée des obstacles contribuera à la complémentarité économique entre les pays, ce qui permettra d’augmenter la croissance économique, limitera les procédures bureaucratiques et faire prévaloir le principe de de la transparence dans les échanges commerciaux en tant que principal pilier pour la facilitation du commerce entre pays.

Pour sa part, Mme Catherine Hennis-Pierre, représentante de l’OMC, a loué les efforts déployés par la Mauritanie pour la signature des conventions commerciales mondiales.

Elle a ajouté que la facilitation des échanges commerciaux entre les pays en voie de développement permettra de promouvoir le commerce entre eux et par conséquent de développer leurs économies, insistant sur l’importance des conventions commerciales mondiales pour l’économie mauritanienne.

La cérémonie d’ouverture de l’atelier s’est déroulée en présence du ministre délégué auprès du ministre de l’économie et des finances, chargé du budget, M. Mohamed Ould Kembou, du directeur général des Douanes, du président de l’Union du patronat mauritanien et du président de la chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Mauritanie.



Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés