Facebook
Nouakchott: Commémoration de la journée des enfants accusant un retard de langage   
22/03/2019

L’Association ’’Lebeyek’’ a organisé, jeudi, dans son siège à Nouakchott une cérémonie commémorative de la journée pour la journée des enfants ayant en retard de langage.



Dans un mot pour l’occasion, la directrice adjointe des personnes handicapées au ministère des affaires sociales, de l’enfance et de la famille, Mme Gueitana Mint Mohamed, a précisé que son département œuvre pour l’encouragement et le soutien des organisations de la société civile opérant dans le domaine pour compléter l’action du département en matière d’enseignement et de prise en charge des enfants handicapés.

Elle a également rappelé les actions louables réalisées au profit des personnes handicapées, en application des orientations du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, visant à insérer cette catégorie sociale dans la vie active.

La directrice a enfin rappelé les conventions ratifiées par la Mauritanie, les lois et les décrets adoptés dans le but de promouvoir la situation des personnes en situation difficile, surtout seules qui accusent un retard de langage.

Pour sa part, le secrétaire général de l’association « Lebeyek », M. Mohamed Sidiya Ould Abouelmaali, a souhaité la bienvenue à l’assistance avant de s’appesantir sur le rôle de son organisation depuis sa création en 2015 au profit des enfants accusant un retard de langage.

La cérémonie s’est déroulée en présence du conseiller du wali de Nouakchott Ouest chargé des affaires politiques et sociales et le chef de service de la culture et des affaires sociales à la commune du Ksar.
(AMI)



Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés