Facebook
Nouakchott: Mise en place du Conseil du Dialogue Social   
10/03/2019

Monsieur Seydna Ali Ould Mohamed Khouna, ministre de la Fonction publique, du Travail, de l’Emploi et de la Modernisation de l’administration, a présidé, vendredi au siège de la CNSS à Nouakchott, la cérémonie de ...



 mise en place du Conseil national du dialogue social constitué équitablement des trois parties : Gouvernement, patronat et organisations syndicales.

A cette occasion, le ministre a indiqué que le gouvernement, sur instructions du Président de la République Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a toujours adopté l’approche du dialogue avec les représentants du patronat et des organisations syndicales en vue de renforcer la paix sociale.

De son côté, M. Mohamed Zein El Abidine Ould Cheikh Ahmed, président de l’Union Nationale du Patronat Mauritanien (UNPM), a indiqué que le Conseil national du dialogue social constitue une importante base tripartite pour le développement et pour impulser les rapports sociaux pour parvenir à davantage de justice dans les relations de travail eu égard au rôle qu’il joue dans la consolidation de la sécurité et de la paix sociale.

Pour sa part, la porte-parole des organisations syndicales, Mme Khadijetou Diallo, a souligné que le dialogue social est le meilleur et le plus efficace moyen de préservation de la paix sociale, indiquant que cela est susceptible de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des travailleurs, d’une part, et à garantir une bonne santé aux travailleurs des entreprises, d’autre part.



Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés