Facebook
Signature du document du projet régional de lutte contre le charançon rouge   
02/03/2019

La Mauritanie a signé jeudi dans les locaux du ministère du développement rural la cérémonie de signature du document du projet régional de lutte contre le charançon rouge pour la région du moyen orient et de ...



 l’Afrique du Nord issu de la convention cadre de lutte contre le charançon rouge que la FAO a adoptée avec tous ses partenaires aux fins d’éradiquer définitivement ce fléau.

Le document du projet a été signé, côté mauritanien, par la ministre du développement rural, Mme Lemina Mint El Kotob Ould Momma et côté FAO, par sa représentante, Mme Irina Buttoud.

Dans son allocution pour la circonstance, Mme la ministre a souligné que la phoeniciculture a bénéficié d’un intérêt particulier des pouvoirs publics, notamment à travers l’adoption et la mise en œuvre d’un programme intégré destiné aux zones oasiennes afin de les préserver grâce à la création d’un laboratoire de lutte contre les maladies du palmier dattier et les autres déprédateurs des cultures; à la démultiplication du palmier par le biais de la culture des tissus mais aussi à la création d’une usine de fabrication d’emballages et de traitement et de conserve des dattes.

Elle a ajouté que parmi les obstacles les plus importants qui menacent la pérennité de la phoeniculture dans le monde, il y a les déprédateurs et maladies transfrontalières comme le ’’bayoud’’ et le charançon rouge notant que le gouvernement, sur instructions du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, qui accorde une importance particulière à l’agriculture en général et celle du palmier en particulier, a déployé des efforts soutenus pour faire face au charançon rouge à travers des mesures rigoureuses pour endiguer le phénomène et l’éradiquer en temps record et avec le moins de pertes possibles.

La ministre a mis en exergue l’expérience mauritanienne réussie en matière de lutte contre le fléau grâce au plan mis en place par le département et dans le cadre d’une approche participative faisant appel à tous. Elle a relevé que l’on n’a plus signalé de cas d’atteinte par le charançon rouge depuis près de deux ans avant de remercier la Fao pour sa prompte réponse et son efficace accompagnement des services du département du développement rural.

Pour sa part, Mme Irina Buttoud, Représentante de la FAO en Mauritanie a, dans son intervention, loué la réaction vigoureuse et urgente du gouvernement mauritanien suite à l’infestation de l’oasis de Tidjikja par le charançon rouge à la fin de l’année 2015, réaction qui, dit-elle, a été plébiscitée lors de la consultation scientifique et de la réunion de haut niveau sur ledit fléau du 29 au 31 mars 2017 au siège de la Fao à Rome.

Suite à cette réunion, Mme la ministre de l’agriculture avait demandé à la FAO de formuler un projet régional qui conduirait à un ambitieux programme pluridisciplinaire de lutte contre le charançon rouge afin d’endiguer, puis d’éradiquer le phénomène dans la région.

Ce projet, objet du document signé, sera articulé autour de trois thèmes : la recherche, le renforcement des capacités et le transfert de connaissances et de technologies (ou coopération Sud – Sud).

La cérémonie de signature s’est déroulée en présence du secrétaire général du ministère du développement rural, M. Ahmedou Ould Bouh et plusieurs responsables du département.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés