Facebook
Clôture de la revue annuelle du PNDSE   
02/02/2019

Les participants aux travaux de la revue annuelle du Programme national de Développement du Secteur Educatif (PNDSE) ont fait un certain nombre de recommandations, dont notamment la nécessité de faire le bilan de la mise en œuvre du programme et ...



 ... l’évaluation de ses performances sur la base des réalisations déjà accomplies et l’analyse des indicateurs de croissance au regard des objectifs visés.

M. Mohamed Ould Ahmed Aida, secrétaire général du ministère de l’économie et des finances a apprécié, lors de la clôture, les recommandations des participants qui, dit-il, sont en harmonie avec les orientations du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz ainsi qu’avec le contenu des accords et conventions de financement.

Il a précisé que cette revue était l’occasion d’entamer des discussions fructueuses qui ont eu pour effet de parvenir à ces recommandations tendant à lever les obstacles qui ont entravé la gestion optimale du plan d’action de l’année 2018 et de celles qui l’ont précédées.

A son tour, le porte- parole des partenaires au développement, M. Hervé Périès, représentant de l’Unicef en Mauritanie, a relevé que les donateurs accordent une importance particulière à cette revue en raison de la contribution qu’elle est censée apporter au mécanisme de supervision et de suivi des recommandations qui en sont issues.

Il a dit que la session consacrée à l’analyse des interventions dans le secteur et leurs résultats ont montré que 9 enfants sur 10 achèvent désormais le cycle primaire avec une parité de genre filles/garçons.

En 2018, poursuit-il, 39% des écoles sont à cycle complet, ce qui représente un progrès de 4 points par rapport à l’année précédente, notant que le diagnostic fait apparaître certaines lacunes et faiblesses qu’il convient de transcender, dont notamment la baisse du niveau.

La clôture s’est déroulée en présence des secrétaires généraux des ministères des affaires islamiques et de l’enseignement originel ; de l’éducation nationale et de la formation ; des affaires sociales, de l’enfance et de la famille ; du directeur général des Projets Education et d’autres personnalités.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés