Facebook
Lancement à Nouakchott de la 2e édition du festival Ardine   
23/12/2018

La deuxième édition du Festival Ardine, qui a pour objectif de promouvoir cet instrument de musique traditionnelle pour qu’il retrouve la place qui lui sied, a été lancée vendredi soir dans les locaux de l’Institut Mauritanien de Recherche scientifique de Nouakchott.



Le directeur de la Culture et des Arts au ministère de la Culture, de l’Artisanat et des Relations avec le Parlement, M. Ouleid Nass Ould Hennoune, a déclaré dans une allocution qu’il a prononcée à cette occasion, que l’Ardine est un important instrument de la musique traditionnelle qui a réussi, par la force de ses notes magiques, à réunir tous les Mauritaniens autour d’une même table de tolérance, de fraternité et de beauté.

Il a ajouté que l’Ardine, cet instrument de musique féminine mérite qu’une attention particulière lui soit accordée par la société, saluant les efforts déployés par la directrice du festival en vue d’assurer le succès de cette manifestation folklorique.

La directrice du festival, Mme Aicha Mint Chighali, a indiqué que le festival reflète l’intérêt que les Mauritaniens accordent à l’Ardine et à la place qu’il occupe parmi les plus importants instruments de musique traditionnelle en Mauritanie, soulignant que l’Association des femmes artistes a décidé d’organiser ce festival annuel afin de promouvoir cet instrument de musique réservé aux femmes artistes.

Elle a enfin lancé un appel aux chercheurs, les invitant à procéder à plus de recherche et d’étude de cet instrument de musique.

L’ouverture du festival s’est déroulée en présence d’un grand public d’artistes et de fans de la musique mauritanienne.




Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés