Facebook
Consultations à Nouadhibou sur le 1er rapport sur la mise en œuvre de la stratégie de croissance accélérée et de bien-être commun   
28/11/2018

L’Institut mauritanien pour la Recherche océanographique et la Pêche a lancé lundi, les consultations nationales sur le 1er rapport sur la mise en œuvre de la stratégie de croissance rapide et de bien-être commun.



Cette stratégie constitue la principale référence pour les politiques économiques et sociales de notre pays pour la période allant de 2016 à 2030. Il y participe des délégations des wilayas de l’intérieur du pays, des administrations gouvernementales ainsi que des secteurs impliqués dans le développement, des organisations de la société civile et des partenaires au développement.

Le secrétaire général du ministère de l’Économie et des Finances, M. Mohamed Ould Ahmed Aïdda, a déclaré lors d’un discours qu’il a prononcé pour la circonstance que d’importants progrès ont été accomplis au cours de la période récente, notamment la stabilité du cadre macroéconomique malgré une situation internationale souvent défavorable et le maintien des grands équilibres financiers. Atteindre un niveau de croissance économique acceptable grâce à la mise en œuvre d’un programme d’investissements intensif a accru la vitalité des secteurs générateurs de richesses et a permis de contrôler l’inflation et d’améliorer le niveau des réserves monétaires.


Il a souligné que la valeur des produits marins exportés s’élevait à 26,1 milliards de nouveaux Ouguiyas au cours des dix premiers mois de 2017, contre 20,6 milliards pour la même période en 2016, ajoutant que les réformes ont joué un rôle déterminant dans l’amélioration du climat des affaires et dans les investissements étrangers et le soutien aux petites et moyennes entreprises au cours des deux dernières années.


Le secrétaire général a ensuite déclaré que 601 petits et moyens projets ont été achevés en 2016 et 2017 et que le chômage a été ramené de 12,9% en 2014 à 11,8% en 2017.

Il a souligné que toutes ces réalisations avaient été obtenues grâce à la sagesse et à la volonté de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, visant à créer un développement global axé sur la santé, l’éducation et les infrastructures, et à rapprocher des citoyens, les services de l’État.

Pour sa part, le représentant du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), M. Seydou Kabori, a salué les efforts déployés par la Mauritanie pour le développement du pays, comme en témoigne le développement économique.

Auparavant, le maire adjoint de la commune de Nouadhibou, M. Eydde Ould Mohamed Saleh, a souligné dans un mot pour la circonstance l’importance de cette réunion, qui contribue au développement du pays et à sa prospérité économique et sociale.

La cérémonie de lancement des consultations s’est déroulée en présence du wali de Dakhlet-Nouadhibou, M.Mohamed Ould Ahmed Salem Ould Mohamed Rara.

AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés