Facebook
La Mauritanie s’en tient à ses engagements africains et internationaux en matière de droits de l’Homme   
25/10/2018

Le commissaire aux droits de l’homme, à l’action humanitaire et aux relations avec la société civile, M. Mohamed Lemine Ould Sidi a précisé que la situation des droits de l’Homme en Mauritanie a connu un bond en avant qualitatif au cours des dernières ...



 ... années traduit par les réalisations importantes et diverses accomplies en matière de renforcement et de protection des droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels et dans le domaine de la prévention de la torture mais aussi des droits de la femme, de l’enfant et des personnes handicapées en plus de l’amélioration des conditions de détention dans les prisons.
Il a ajouté, dans un discours prononcé mercredi devant la 63ème session de la commission africaine des droits de l’Homme et des peuples (C ADHP) qu’abrite la capitale gambienne, que la Mauritanie a déployé des efforts considérables dans la lutte contre les séquelles de l’esclavage et la violence contre la femme ainsi que les autres manifestations qui entravent la jouissance par l’Homme de tous ses droits.
Il a relevé dans ce cadre l’adhésion de la Mauritanie à toutes les conventions et traités internationaux et régionaux en matière de droits de l’homme et à ses principaux protocoles facultatifs.
Le gouvernement, dit-il, réaffirme son attachement au respect de ses engagements africains et internationaux dans le domaine des droits de l’Homme et sa disponibilité constante à œuvrer de concert avec les mécanismes de la CADHP, exprimant sa satisfaction pour le niveau de la coopération entre le gouvernement et la CADHP et les mécanismes qui en relèvent et dont la preuve est l’accueil par la Mauritanie de la dernière session ordinaire de cette commission et ses conférences et forums préparatoires.
Il a expliqué que pour contribuer à relever les défis auxquels le continent africain fait face, avec au premier chef le terrorisme, l’extrémisme, le crime organisé, l’extrême pauvreté et les conflits armés ainsi que l’immigration et la détérioration de l’environnement, et conscient de la relation étroite entre la sécurité, le développement et les droits de l’Homme, le Président de la République Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz a joué un rôle d’avant-garde dans la défense des droits de l’Homme sur la scène africaine et internationale et a consenti des efforts majeurs pour que prévalent la paix et la sécurité dans toutes les régions du continent et s’est attelé à faire reculer le terrorisme et l’extrémisme dans le cadre du Groupe du G5 Sahel.
Le commissaire aux droits de l’Homme a évoqué enfin, l’organisation d’élections municipales, régionales et législatives dans le cadre des dernières réformes constitutionnelles, aux fins de renforcer la décentralisation et favoriser la bonne gouvernance.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés