Facebook
Erdogan: Khashoggi, victime d'un crime sauvage et prémédité   
23/10/2018

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a affirmé, mardi, que les informations et les indices disponibles montrent que le journaliste saoudien, Jamal Khashoggi, a été victime d’un crime sauvage prémédité.



Lors d’un discours prononcé mardi devant le bloc parlementaire de l’AK Parti, Erdogan s’est interrogé sur la raison de l’arrivée de 15 personnes au consulat saoudien le jour du meurtre de Khashoggi, et sur la personne qui l’avait ordonné.

Erdogan a indiqué que "la conscience humaine ne sera tranquille que lorsque ceux qui ont ordonné d’assassiner et tous ceux qui ont exécuté soient jugés".

Il a par ailleurs présenté ses condoléances à la famille de Khashoggi, à sa fiancée et au peuple saoudien, ainsi qu’aux représentants des médias dans le monde entier.

Il a expliqué que "le meurtre de Khashoggi a été planifié à l’avance".

"Peu avant le meurtre, une équipe saoudienne composée de 3 personnes était arrivée à Istanbul et a fait des reconnaissances dans la forêt de Belgrad et à Yalova", a-t-il expliqué.

"Le disque dur des caméras de surveillance du consulat a été retiré le jour du meurtre de Khashoggi", a-t-il ajouté.

"Nous avons des preuves solides que le meurtre est une opération délibérée, et qu’il n’est pas dû au hasard", a-t-il affirmé.

" Accuser des agents de sécurité du meurtre de Khashoggi ne nous convainc pas, et ne convainc même pas l’opinion publique", a-t-il poursuivi.

Quant au procès des meurtriers de Khashoggi, Erdogan a déclaré que le crime a eu lieu à Istanbul, et "nous avons le droit d’enquêter sur l’affaire".

Il a demandé que les 18 suspects arrêtés en Arabie saoudite soient jugés à Istanbul.

-La reconnaissance de l’Arabie Saoudite est un pas important:

Erdogan a également considéré que la reconnaissance saoudienne que le meurtre de Khashoggi a eu lieu au consulat est un pas important. Cependant, il s’est interrogé sur la raison pour laquelle les Saoudiens n’ont jusqu’à présent pas indiqué le lieu où se trouve le corps de Khashoggi.

"Si nous admettons que le corps a été remis à un collaborateur, vous devez dévoiler son identité", a déclaré le président turc en s’adressant aux Saoudiens.

"Vu que le meurtre de Khashoggi est un crime politique, il faut inclure les personnes impliquées dans les autres pays dans les investigations", a-t-il renchéri.

"En plus d’être un citoyen saoudien, Jamal Khashoggi était aussi un journaliste international, et ceci nous impose une responsabilité internationale. La Turquie, au nom de la Communauté internationale, suivra l’affaire en tant que représentant de la conscience humaine", a-t-il martelé.

Le président turc a indiqué que le Roi saoudien lui a affirmé que les autorités de son pays ont arrêté les 18 suspects du meurtre de Khashoggi, et que la liste des noms reçue par les services de sécurité et des renseignements turcs de la part de l’Arabie Saoudite concorde avec les personnes arrêtées au royaume.

S’agissant du Consul saoudien, Erdogan a indiqué "avoir informé les Saoudiens de son incompétence".

"Ce consul qui a tenté de s’acquitter en recevant le correspondant de Reuters, et en se promenant dans les pièces du consulat on dirait qu’il se moquait de l’incident", a-t-il ajouté.

Erdogan a appelé à l’ouverture une enquête minutieuse sur le meurtre de Khashoggi par une commission totalement impartiale et sans aucun lien présumé avec le crime".

"Nous voulons que personne ne songe à dissimuler ce crime, et il y a une grande possibilité que le Traité de Vienne soit réexaminé" (régissant le travail des missions diplomatiques), a-t-il déclaré.

Erdogan s’est également exprimé au sujet des campagnes médiatiques ayant visé la Turquie lors des investigations.

"Après la mort de Khashoggi, nous avons été la cible de campagnes médiatiques féroces ayant tenté de discréditer et d’accuser notre pays, nous connaissons la source et le but de ces campagnes là", a-t-il souligné.





AA/Ankara


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés