Facebook
La FFRIM encourage les clubs et les joueurs en relevant le montant des subventions pour la saison 2018-2019   
08/10/2018

Le championnat national des clubs de 1ère division de football pour la saison 2018 – 2019 a démarré sur fond de changements profonds au niveau matériel et organisationnel qui ne manqueront pas d’avoir des répercussions positives sur les clubs et les joueurs sans compter ...



... le fait que nous sommes dans une nouvelle phase du processus de développement du football national suite aux efforts consentis qui font que celui-ci s’impose désormais aux grands comme un concurrent avec lequel il faut désormais compter dans le présent et l’avenir.

 Après la poursuite des efforts déployés par la Fédération Mauritanienne de Football (FFRIM) depuis quelques années qui ont commencé à donner leurs fruits au niveau local et international, la fédération a relevé de façon significative le plafond de ses subventions pour cette saison 2017 – 2018 pour encourager les clubs autant que les joueurs à donner le meilleur d’eux-mêmes.

 Les changements profonds mis en oeuvre par la fédération visent encourager les clubs et les joueurs à améliorer leurs performances à tous les niveaux et à créer un climat de compétition entre les joueurs pour permettre au onze national d’atteindre les plus hauts niveaux d’une part et d’éclairer devant eux la voie de la professionnalisation dans un football où il n’y a pas de place pour les faibles.

 Afin de jeter davantage la lumière sur la nouvelle organisation du championnat et le nombre de clubs de 1ère et de 2ème division qui y prennent part, ainsi que le relèvement du taux de la récompense attribuée au 1er vainqueur de la coupe nationale et au second ainsi qu’au 1er vainqueur de la coupe du Président de la République et au second, le reporter de l’AMI a contacté le membre de la commission d’organisation de la Ligue Nationale de Football, M. Mohamed Abderahmane Mohamed dit ’’Jed’’ qui a souligné que la saison sportive 2018 – 2019, dont les compétitions ont été lancées depuis quelques jours au Stade Cheikha Ould Boidiya de Nouakchott a donné lieu à la prise par la FFRIM d’un lot de mesures organisant ce championnat.

 Il a indiqué que le nombre de clubs de 1ère division participant est de 14 dont 10 clubs représentent la région de Nouakchott, deux de la wilaya de Dakhlet- Nouadhibou, un de la ville de Zouérate et un autre de la ville de Kaédi.

 Les clubs de 1ère division accèdent à ce titre, suite au triomphe de leur équipe dans le championnat de la Ligue régionale qui a été créé au niveau de chaque wilaya d’abord pour qu’ensuite les éliminatoires couvrent les zones en plus de celle de Nouakchott et de la zone Sud qui englobe les wilaya du Trarza, du Brakna, du Gorgol et du Guidimagha ainsi que de la zone Est qui comprend les wilaya des deux Hodhs, de l’Assaba, du Tagant et la zone Nord (Adrar, Tiris Zemmour, Nouadhibou et Inchiri).

 Il a ajouté que les championnats régionaux et autres opérations d’activation du football opérées à la base s’inscrivent dans le cadre de la série de réformes en cours avec, au premier plan, la dynamisation du programme de décentralisation adopté par la fédération depuis 2013. C’est ainsi que chaque Ligue supervise directement le championnat qu’elle organise à son niveau.

 Le championnat régional offre aux deux équipes gagnantes de chaque zone la possibilité de monter vers les clubs de 2ème division et leur permet de participer à leurs éliminatoires, ce qui autorise les premier, deuxième et troisième de pouvoir monter en 1ère division pour la nouvelle saison, en contrepartie de la descente des deux dernières équipes de la 1ère division de la saison écoulée en deuxième division pour la présente saison.

 M. Mohamed Abderahmane Mohamed dit ’’Jed’’ a fait remarquer que la FFRIM a décidé de relever, depuis la dernière saison, le seuil des récompenses accordées au vainqueur de la coupe nationale à 12 millions d’Ouguiya, soit une augmentation de 100%. Alors que le deuxième au classement sera doté d’un prix de 7 millions d’Ouguiya et le troisième d’un prix de 5 millions Ouguiyas. Les 4ème 5ème et autres continueront à recevoir des prix jusqu’à l’équipe placée au 12ème rang qui percevra un million d’ouguiyas. Seules les deux équipes qui tomberont en deuxième division ne percevront pas de prix. Pa r ailleurs, la fédération accorde un appui de 5 millions d’Ouguiyas à chacun de ces clubs.

 Il a précisé que l’équipe gagnante de la coupe du Président de la République dispose d’un prix de 7 millions d’Ouguiya, alors que la deuxième se voit attribuer la moitié de ce montant.

 M. Jed a encore indiqué que le transfert des joueurs entre les clubs est régi par les textes organisant la Fédération et ce en deux étapes: la 1ère fixe à un mois avant le lancement du championnat le délai au cours duquel le joueur est autorisé à être transféré vers un autre club. Le nombre de joueurs dont le transfert est permis ne peut dépasser trois seulement. La deuxième étape est le transfert après la fin de la compétition à l’aller. Dans ce cas, le transfert du joueur d’un club à un autre, par l’achat ou le prêt, est soumis à l’approbation de la Ligue de football.

 Le responsable sportif a enfin loué l’atmosphère sportive qui prévaut actuellement et la mobilisation de tous les moyens logistiques et techniques pour permettre aux compétitions de se dérouler, conformément aux dispositions prévues à cet effet par la FFRIM: notamment le respect de l’horaire fixé, l’esprit sportif, des supporters notant que 17 heures est l’heure fixée répondant ainsi au vœu des clubs pour donner l’occasion aux supporters de se trouver au stade pour stimuler le moral des joueurs de leurs équipes.



Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés