Facebook
Démarrage des travaux des commissions chargées d'élaborer la politique sectorielle dans le domaine de la justice   
26/08/2018

Les travaux de l’atelier sur les travaux des commissions chargées d’élaborer la politique sectorielle dans le domaine de la justice, organisé par le ministère de la justice, en collaboration avec l’Union Européenne, ont démarré jeudi dernier à Nouakchott.



Dans un mot prononcé pour la circonstance, le secrétaire général du ministère de la justice, M. Mohamed Lemine Ould Chrif Ahmed, a indiqué que la mise en place d’un système judiciaire fiable et efficace constitue l’une des principales garanties pour l’ancrage de l’Etat de Droit et la pratique de la démocratie.

C’est pourquoi, a-t-il dit, notre système judiciaire a connu plusieurs réformes qui ont donné des résultats concrets.

Il a ajouté qu’il est devenu indispensable d’élaborer une politique sectorielle exhaustive apte à permettre la réalisation de l’objectif visé par le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, à travers la politique exécutée par le gouvernement du Premier ministre, M. Yahya Ould Hademine.

Pour sa part, le porte parole de la représentation de la délégation de l’Union Européenne en Mauritanie, a indiqué que la coopération existant entre la Mauritanie et la Délégation Européenne est considérée comme un partenariat réussi, notamment dans le domaine de la justice, louant ce genre d’ateliers spécialisés auxquels prendront part plusieurs commissions dans le but d’élaborer une politique sectorielle dans le domaine de la justice au cours des prochaines années.

La cérémonie d’ouverture de l’atelier s’est déroulée en présence du commissaire adjoint pour les droits de l’homme, de la présidente de la commission nationale des droits de l’homme et du procureur général près la cour d’appel.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés