Facebook
Formation des femmes candidates aux élections régionales et municipales   
16/08/2018

Des femmes candidates aux élections régionales et municipales du 1er septembre 2018, au niveau des wilayas de Nouakchott, font l’objet depuis, mercredi, à Nouakchott d’un atelier de formation de ...



 ... deux jours, organisé par le ministère des affaires sociales, de l’enfance et de la famille avec le concours du PNUD.

 Plusieurs exposés sur l’élection de la femme : défis et contraintes, le cadre législatif, la communication et la promotion de l’image de la femme et le financement de la campagne électorale sont sur l’agenda de la rencontre.

 Supervisant l’évènement, le conseiller juridique de la ministre des affaires sociales, de l’enfance et de la famille, secrétaire général par intérim, M. Abdallahi Diakité, a précisé que la participation politique de la femme permet d’accéder au développement durable, d’ impulser la démocratie et de se doter indicateur fiable permettant de jauger le niveau de prise de conscience.

 Il a ajouté que le Président de la République, conscient de cette réalité, a encouragé très tôt l’implication de la femme dans le processus de développement du pays.

 Au sujet des efforts entrepris par son département, le conseiller juridique a précisé que son département met en œuvre, dans le cadre du 5ème objectif des ODD, un programme de promotion de la participation politique de la femme et qui a déjà profité aux femmes maires, adjointes et conseillères sur l’ensemble du territoire national.

 Evoquant l’objectif de l’atelier, M. Abdallahi Diakité, a précisé qu’il va permettre à 50 femmes têtes de listes, issues du différents paysages politiques nationaux de renforcer leurs capacités en matière de conception et d’exécution des campagnes électorales.

 Pour sa part, le représentant résident adjoint du PNUD, M. José LEVY, a exprimé la disponibilité de son organisme à accompagner le gouvernement dans ses efforts en vue de donner à la femme mauritanienne la place qu’elle mérite et surtout de la conforter dans ses droits de citoyenne à part en entière, électrice mais aussi élue, participante au développement du pays dans toutes les fonctions qu’elles soient électives, ou administratives et dans tous les secteurs de la vie socioéconomique du pays.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés