Facebook
Migrations : L’OIM lance un guide pratique pour des personnes en mobilité en Mauritanie   
02/08/2018

L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), a procédé, ce 31 juillet 2018 à Nouakchott, au lancement d’un Guide pratique pour les personnes en mobilité en Mauritanie. Le projet « Améliorer les capacités d’intervention en Mauritanie en matière ...



... d’assistance aux migrants en transit ou vulnérable à travers l’accès à la santé, au droit et à l’aide à la réintégration » vise à renforcer les capacités d’accueil, d’encadrement et d’assistance aux migrants en difficulté.  Le MIDEC, le MASEF, les Ong et acteurs concernés par cette question de migration ainsi que les associations de migrants étaient présents à cette cérémonie.
Dans le cadre de la gestion de la migration en Mauritanie, l’OIM a mis en œuvre le projet intitulé : « Améliorer les capacités d’intervention en Mauritanie en matière d’assistance aux migrants en transit ou vulnérable à travers l’accès à la santé, au droit et à l’aide à la réintégration ». Depuis 24 mois, l’OIM et ses partenaires techniques et financiers ainsi que les acteurs concernés travaillent sur ce projet de référencement qui consiste à orienter les personnes vulnérables en mobilité, vers les services adéquats d’assistance directe et autres aides, a souligné la nouvelle Chef de mission de l’OIM Mme Laura Lungarotti. L’OIM a mis un focus particulier sur la vie du migrant à Nouakchott, note Mme Laura qui a souligné que le Guide présente différentes actions à travers les secteurs de la justice, de la santé, de l’éducation entre autres. Edité en français et en anglais, le Guide constitue un véritable référentiel pour l’assistance, l’accompagnement et la réinsertion des personnes en migration en Mauritanie.
Pour sa part, Mr Mohamed Vall Ould Sidi, DGA au Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation (MIDEC), a apprécié à sa juste valeur le projet et souligné tout l’intérêt pour son département de travailler pour la bonne gestion de la migration en Mauritanie.
Quant à Mohamed Sidi Ahmed du Ministère des Affaires Sociales, de l’Enfance et de la Famille (MASEF), il a souligné que ce projet fonde beaucoup d’espoir et constitue un important document pour la gestion de la migration en Mauritanie ; en ce sens qu’il a abouti à la création d’un document, le Guide, un outil important de travail pour faciliter l’accueil, l’assistance et l’intégration des migrants. Tandis que Mr Hans-Christian Beaumond, ambassadeur chef de délégation de l’UE, bailleur du projet, a souligné la nécessité de la mise en œuvre de ce projet pour mieux aborder la question de la migration de façon concrète surtout en ce qui concerne la protection de l’enfance. Selon lui, le guide vient à point nommer pour une prise de conscience des autorités et autres acteurs sur la problématique de la gestion des questions migratoires en Mauritanie.
De son côté, Mr Amadou Mbow, Secrétaire Général de l’Association Mauritanienne des Droits de l’Homme (AMDH), impliquée également dans ce projet, a rappelé le travail de concertation, d’échange qui a prévalu tout le long de la mise en œuvre dudit projet. Il a indiqué que le Guide est le fruit d’une réflexion collective saluant au passage l’implication des associations de migrants dans tout le processus. Il a également souligné que son organisation accompagne les migrants dans la protection de leurs droits mais aussi les assiste à chaque fois que le besoin se fait sentir. Mieux, l’AMDH a contribué positivement à la mise en place du Cadre de concertation des migrants, une plateforme d’échange et de réflexion des migrants sur toutes les questions touchant leur vie et leur séjour en Mauritanie. Co-président de Migreurope, il a soutenu que : «Pour nous, la migration n’est pas un problème mais un phénomène naturel qu’il faut encadrer ». Selon lui, le Guide est une opportunité offerte à la société civile et aux autorités qui ont en charge la protection des migrants.
Auparavant, le public a eu droit à une visite guidée de l’exposition de photos qui retracent le parcours du projet.
Ce Guide donc s’adresse, selon l’OIM, à toute personne en mobilité qui se trouve en Mauritanie et peut s’élargir à Nouadhibou et dans d’autres villes du pays. Il regorge toutes les informations importantes sur les organisations, les numéros de contact, adresse et le type de services auxquels l’on peut avoir accès.
Il faut souligner enfin que cet outil a été un travail titanesque entrepris par les acteurs impliqués notamment les organisations internationales et locales, les associations mauritaniennes, les agences des Nations Unies, les Corps consulaires et diplomatiques, les associations de migrants ainsi que les instances gouvernementales de la Mauritanie.
I.Badiane


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés