Facebook
Atelier d’analyse des propositions de textes de lois sur la mise en œuvre des droits des handicapés   
01/08/2018

Le Centre de formation et de promotion féminine de Nouakchott relevant du ministère des affaires sociales, de l’enfance et de la famille a abrité mardi les travaux d’un atelier d’analyse des propositions de textes de lois sur la mise en œuvre des droits des personnes ...



 ... handicapées organisé par la Fédération mauritanienne des associations nationales d’handicapés en collaboration avec le Projet Etat de droit.

 L’atelier, qui dure trois jours, comporte des exposés théoriques et pratiques qui proposent des textes législatifs de nature à promouvoir l’accès des personnes handicapées à leurs droits légitimes conformément aux conventions internationales.

 Le conseiller juridique de la ministre des affaires sociales, de l’enfance et de la famille, M. Abdallahi Diakité a, dans un mot pour la circonstance, souligné que l’intérêt accordé à cette couche sociale occupe une place de choix dans les politiques du département conformément aux instructions du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz et aux plans et stratégies de développement du gouvernement du Premier ministre, M. Yahya Ould Hademine.

 Le conseiller a passé en revue les réalisations accomplies en faveur des personnes handicapées comme la création d’une direction centrale chargée des handicapés, la mise en place d’un centre de formation et de promotion sociale des enfants appartenant à cette frange en plus de l’aide annuelle accordée aux associations d’handicapés, la distribution de 200 terrains en leur faveur et la création d’un conseil multi-sectoriel en charge de leur promotion.

 Le président de la Fédération mauritanienne des associations d’handicapés, M. Lehbouss Ould El Id a mis en relief les efforts déployés par les pouvoirs publics pour relever le niveau économique et social de cette frange.

 Il a indiqué que la Mauritanie a présenté au début de 2017 son premier rapport sur la convention sur les droits des personnes handicapées, ce qui requiert de la part des organisations de la société civile de préparer et de présenter le rapport complémentaire parallèle, appelant tout le monde à appuyer ce rapport et en faire le plaidoyer afin de créer les conditions propices à la participation de toutes les personnes handicapées.

 L’ouverture de l’atelier s’est déroulée en présence du directeur des personnes handicapées au ministère des affaires sociales, de l’enfance et de la famille, M. Alioun Haidara et de plusieurs représentants d’organisations de la société civile.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés