Facebook
Une prise de participation de 20 millions d'euros de la Banque africaine de développement pour faire émerger des multinationales africaines   
23/07/2018

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement a approuvé, vendredi 20 juillet 2018, une prise de participation de 20 millions d’euros dans le fonds d’investissement Maghreb Private Equity Fund IV (MPEF IV), d’AfricInvest.



Cette prise de participation va aider à accélérer le développement d’entreprises de moyenne capitalisation en Afrique du Nord dotées d’un fort potentiel de croissance dans la région et en Afrique subsaharienne.

L’objectif du Fonds MPEF IV est de parvenir à une capitalisation de 200 millions d’euros et financer la croissance d’une quinzaine d’entreprises fortement implantées sur leurs marchés locaux. Les investissements oscilleront entre 8 et 25 millions d’euros et devraient générer 2 700 emplois environ, dont 30 % pour les femmes.

« Ce projet va permettre de renforcer les capacités d’investissement d’entreprises de taille moyenne, qui vont pouvoir ainsi se développer sur de nouveaux marchés à forte valeur ajoutée en Afrique subsaharienne », a déclaré Mohamed El Azizi, directeur général de la Banque africaine de développement pour la région Afrique du Nord.

« Avec cette nouvelle opération, nous avons pour ambition de faire émerger des entreprises africaines championnes dans leurs domaines et renforcer leur intégration dans les chaînes de valeurs africaines et mondiales », a précisé Abdu Mukhtar, directeur du département du développement de l’industrie et du commerce à la Banque.

S’il représente moins de 4 % de l’ensemble des échanges sur le continent, le commerce au sein de l’Afrique du Nord atteste d’un potentiel de développement capable de renforcer davantage la dynamique d’intégration régionale (Algérie, Égypte, Maroc et Tunisie).

Alignée sur la Stratégie décennale et la Politique de développement du secteur privé de la Banque, cette prise de participation fait écho à deux de ses cinq grandes priorités, dites High 5 : Industrialiser l’Afrique et Intégrer l’Afrique.



Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés