Facebook
Atelier de réflexion sur la dynamisation et la promotion des statuts de la justice   
04/07/2018

Le club des magistrats mauritaniens a organisé, mercredi à Nouakchott, un atelier de réflexion sous le thème de: "Réflexion sur la réforme des statuts de la justice". Au cours de cette ren contre, les participants à l’atelier, qui dure deux jours, suivront plusieurs ...



 ...thèmes en rapport avec le sujet comme l’indépendance de la justice, la déontologie du magistrat, les mécanismes et les critères de son recrutement, la méthode de sa promotion et de son évaluation. Un exposé sera également présenté sur la retraite des magistrats: réalité et ambition.

 Dans un discours présenté pour la circonstance, le secrétaire général du ministère de la justice, M. Mohamed Ould Chrif Ahmed a indiqué que les bases sur lesquels repose la justice dans tout Etat comprennent en premier lieu les statuts de la justice qui organisent la profession du magistrat, fixent ses droits et ses devoirs et prévoient les garanties de son indépendance et les limites de cette indépendance ainsi que les règles d’application de principe de la récompense et de la sanction.

 Il a ajouté que le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, conscient de cette réalité, a, très tôt, donné ses instructions pour mener les réformes essentielles renforçant l’indépendance de la justice, garantissant sa professionnalisation et ancrant le pouvoir de la loi.

 Il a en outre indiqué que pour mettre en pratique ces instructions, le gouvernement s’est employé à mette en place une réforme judiciaire moderne, conforme à la situation et garantissant l’indépendance du magistrat et lui donnant les garanties matérielles et morales lui permettant de mener à bien sa noble mission.

 Pour sa part, le secrétaire général du club des magistrats mauritaniens, le magistrat Mohamed Yehdhih Ould Mohamed El Moctar a mis en relief le rôle central de la justice dans la protection des personnes, des libertés et des biens, soulignant que l’Etat est déterminé à renforcer le pouvoir judiciaire et son indépendance.

 Il a ajouté que cet atelier constitue une opportunité pour contribuer à la mise en place de nouveaux statuts pour la justice, à travers la présentation d’un certain nombre de recommandations aux services compétents.

 La cérémonie d’ouverture de l’atelier, organisé en collaboration avec le projet "Etat de Droit", s’est déroulée en présence du secrétaire général de la cour suprême, des représentants des différents organismes judiciaires et d’autres personnalités.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés