Facebook
Revue annuelle des projets régionaux communs financés par la Banque Mondiale   
21/06/2018

Le siège de la Banque Mondiale à Nouakchott a abrité mercredi les travaux de la revue annuelle du portefeuille des projets régionaux communs financés par la Banque Mondiale en Mauritanie.



 Cette année a été marquée par la revue de projets régionaux communs à la Mauritanie et à certains pays de la sous- région comme le projet régional d’appui au système pastoral dans le Sahel; le projet du dividende démographique et de l’autonomisation de la femme dans le Sahel; l’Initiative africaine d’appui au système d’irrigation dans le Sahel et les autres projets communs financés par le groupe de la Banque Mondiale.

 Le secrétaire général du ministère de l’économie et des finances, M. Mohamed Ould Ahmed Aida a souligné l’importance de cette revue annuelle du portefeuille des projets de la Banque mondiale dans notre pays, projets qui ont un caractère commun avec des pays de la sous- région, relevant la contribution positive de cette revue dans l’évaluation des phases d’exécution et dans la recherche de solutions aux obstacles auxquels fait face la mise en œuvre des différents projets financés.

 A son tour, le représentant- résident de la Banque, M. Laurent Msellaty, a abordé l’importance de la réunion à travers laquelle le diagnostic des problèmes rencontrés dans les différentes phases d’exécution des projets de manière précise a été opéré par des experts supervisant cette revue.

 La revue s’est déroulée en présence de la directrice des opérations pour la Mauritanie à la Banque Mondiale, Mme Louise Cord et les coordonnateurs des projets financés par cette institution financière internationale.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés