Facebook
Remaniement ministériel inattendu en Mauritanie   
12/06/2018

Il y a du changement en Mauritanie avec un remaniement ministériel. Cinq ministères sont concernés, dont celui des Affaires étrangères qui revient à Ismail Ould Cheikh Ahmed, ancien envoyé spécial de l’ONU au Yémen.



Ce qu’il faut retenir de ce changement d’équipe ministériel en Mauritanie, c’est d’abord ce changement surprise à la tête de la diplomatie. D’autant plus étonnant qu’il intervient à trois semaines du sommet de l’Union africaine qui doit se tenir à Nouakchott début juillet.

Le différend était notoire entre l’ancien ministre des Affaires étrangères, Isselkou Ould Ahmed Izid Bih et le Premier ministre. C’est peut-être ce qui explique son départ du gouvernement, mais le calendrier n’en reste pas moins surprenant. Le nouveau chef de la diplomatie a fait l’essentiel de sa carrière aux Nations unies et Ismail Ould Cheikh Ahmed était encore récemment l’envoyé spécial de l’ONU au Yémen. Un dossier très loin des affaires africaines dans lesquelles il va devoir se plonger dans les semaines qui viennent.

A retenir par ailleurs dans ce remaniement des nouvelles nominations aux ministères du Commerce et de l’industrie, à celui des Affaires sociales, et à celui de la Jeunesse et des sports. Le ministère des Relations avec le Parlement est supprimé en tant que tel. Le dossier revient au ministère de la Culture. Le secrétariat d’Etat aux Affaires maghrébines et africaines disparaît. Une mesure qui interroge une fois encore à quelques semaines du sommet de l’Union africaine.


RFI 



Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés