Facebook
Lancement d'un colloque scientifique sur l’extrémisme et le terrorisme   
28/05/2018

Le ministre des affaires islamiques et de l’enseignement originel, M. Ahmed Ould Ahel Daoud, a supervisé samedi à Nouakchott ouest le lancement d’un colloque scientifique sur l’extrémisme et le terrorisme. Cette rencontre, organisée par le département en charge ...



... des affaires islamiques et de l’enseignement originel, sous le thème ’’causes, moyens de traitement et approche mauritanienne comme exemple’’ s’inscrit dans le cadre des activités marquant le mois béni du ramadan pour l’année 1439 de l’Hégire (2018 JC).

 La conférence présentée lors de ce colloque a été commentée par un certain nombre d’Ulémas et de penseurs qui, dans leurs interventions ont abordé le concept d’extrémisme sur le plan idéologique, ses causes, et les moyens, les meilleurs pour y faire face afin d’immuniser la pensée des jeunes contre les dérapages.

 Le ministre a, au cours de son ouverture des travaux, souligné que le colloque vise faire le diagnostic de ce phénomène étranger à l’Islam et aux musulmans et à sensibiliser les Ulémas et leaders d’opinion ainsi que les organisations de la société civile pour que tous contribuent, de manière substantielle, à limiter ce phénomène transfrontalier, relevant que cela requiert la mobilisation de toutes les énergies et la multiplication des efforts au moment où le monde connaît toutes sortes de déviations au plan intellectuel et une évolution insensée vers la violence.

 L’extrémisme idéologique, comme l’a dit le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz à plus d’une occasion, est le produit de la mauvaise compréhension de l’Islam et de la déformation de ses objectifs lumineux en vue de donner une mauvaise idée des musulmans et de montrer leur voie comme étant caractérisée par la haine et la violence, ce qui est tout le contraire des valeurs de l’Islam et de ses fondements civilisationnels et de leur signification profonde fondée sur la paix, la tolérance et la volonté de rapprochement entre les peuples, poursuit M. Ould Ahel Daoud.

 Il a souligné que la Mauritanie – en dépit de fortes contraintes et des défis majeurs que représente le phénomène de l’extrémisme et du terrorisme – avait joué un rôle précurseur dans le processus de la lutte contre ce danger. Ainsi, sur instructions du Président de la République, une approche intégrée à la fois idéologique et sécuritaire a été mise en place pour protéger les individus et la société de ce danger dévastateur dans toutes ses dimensions et manifestations diverses. Il a réaffirmé que l’efficience de cette approche a permis de sécuriser le pays, le mettant à l’abri des risques liés à l’extrémisme.

 Le ministre a ajouté que le gouvernement poursuit son action pour renforcer cette approche afin de préserver la sécurité nationale et propager la culture de la paix et du dialogue et tirer notre jeunesse des méfaits de l’extrémisme et de l’intolérance.

 L’ouverture de ce colloque s’est déroulée en présence du secrétaire général du ministère des affaires islamiques et de l’enseignement originel ; du wali de Nouakchott Ouest ; du conseiller du ministre chargé de la communication et d’un certain nombre d’Ulémas, d’Imams et de Cheikhs de mahadras.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés