Facebook
Coumba Ba: Les performances économiques ont permis une extension de l’offre de l’emploi   
01/05/2018

«Les performances économiques réalisées par notre pays, en dépit d’un contexte international difficile, ont permis une croissance économique régulière et une maîtrise de l’inflation, ce qui a impacté positivement les conditions de vie des travailleurs et ...



... permis une extension de l’offre de l’emploi», c’est ce qu’a déclaré la ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Modernisation de l’Administration, Mme Coumba Ba dans son discours prononcé à la veille de la fête du travail le premier mai 2018 que nos travailleurs vont célébrer demain, mardi sur l’ensemble du territoire.

 La ministre a souligné dans ce contexte que son département « poursuit sans relâche ses projets et programmes visant la promotion et la consolidation de la protection sociale des travailleurs en particulier ceux qui vivent dans la précarité ».

Voici le texte intégral de ce discours :

« Travailleurs ;

 Mes chers sœurs et frères.

 A l’instar de beaucoup de pays dans le monde, notre pays célèbre aujourd’hui 1er mai la journée internationale des travailleurs. Cette Journée est une occasion singulière pour tous les partenaires sociaux, au-delà du rituel des défilés, de jeter des regards rétrospectifs, introspectifs et prospectifs sur les conditions de vie des travailleurs.

 La remise solennelle des cahiers de doléances qui constitue un moment fort de cette journée, symbolise parfaitement l’attachement au dialogue et à la négociation comme moyen adéquat pour rechercher et trouver les solutions les meilleures aux problèmes des travailleurs, ceci dans un climat apaisé et tout en se souciant des nécessaires performances économiques.

 Cette préoccupation est au cœur du projet politique du Président de la République, son Excellence Mohamed ould Abdel Aziz qui, n’a de cesse instruit le Gouvernement que dirige le Premier Ministre son Excellence Monsieur Yahya ould Hademine, pour être au plus près des problèmes des travailleurs, en particuliers de ceux qui souffrent de précarité ou de pénibilité de l’emploi.

 Les performances économiques réalisées par notre pays, en dépit d’un contexte international difficile, ont permis une croissance économique régulière et une maîtrise de l’inflation, ce qui a impacté positivement les conditions de vie des travailleurs et permis une extension de l’offre de l’emploi.

 Travailleuses ;

 Travailleurs ;

 Mes chers sœurs et frères.

 Le ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Modernisation de l’Administration poursuit sans relâche ses projets et programmes visant la promotion et la consolidation de la protection sociale des travailleurs. Cette année, des étapes importantes ont été franchies, notamment la mise en œuvre des conventions internationales du travail liées à la garantie des droits fondamentaux des travailleurs et plus particulièrement celles relatives à la protection des droits des travailleurs les plus vulnérables.

 Ainsi, avec l’appui du Bureau International du Travail (BIT) et du Département Américain chargé du Travail (US DOL), nous nous sommes attelé à la mise en œuvre de la Convention N°29 de l’OIT sur le travail forcé et son Protocole de 2014, à travers le projet de lutte contre le travail forcé dénommé BRIDGE. Aussi, le Département a pris les mesures nécessaires, pour contribuer à la mise en œuvre de la Loi 2015-035 portant incrimination de l’esclavage et réprimant les pratiques esclavagistes.

 L’organisation en février dernier d’une table ronde impliquant tous les acteurs, partenaires sociaux et organisations de la société civile, a été un tournant décisif dans la précision des axes majeurs pour l’éradication définitive du travail forcé. Vous me permettrez ici de louer les efforts constructifs de toutes les parties prenantes et de saluer l’engagement à nos côtés de nos partenaires.

 Pour impulser l’exécution du Plan d’Action National pour l’élimination du travail des enfants (PANET RIM) et en collaboration avec le BIT, une note conceptuelle de mise en œuvre est en cours d’élaboration ; dans le but d’assurer une bonne application des conventions internationales du travail N°138 et 182 de l’OIT relatives au travail des enfants.

 Dans les tous prochains mois, un plaidoyer sera lancé, auprès de nos partenaires au développement, pour la mobilisation des financements nécessaires à ce plan estimés à Cinq Cent Millions d’ouguiyas MRU.

 Je puis vous assurer, compte de tenu de l’importance de ce plan d’action visant la protection de nos enfants, que le Gouvernement accordera toute la priorité requise au financement de ce programme.

 Travailleuses ;

 Travailleurs ;

 Mes chers sœurs et frères.

 L’assainissement et l’amélioration du cadre institutionnel, juridique et réglementaire du Travail, occupent une place centrale dans l’action de notre Département. Ainsi, nous avons mis en place et amorcé la mise en œuvre d’un projet de renforcement des capacités des administrations du travail, afin d’améliorer sensiblement sa performance en matière d’application de la législation du travail et de la sécurité sociale.

 Il sera également mis en place un système de suivi-évaluation fonctionnel, adossé à des indicateurs pertinents. Parallèlement à cette action de renforcement des capacités, nous mènerons des actions continues d’assainissement et d’amélioration des dispositifs législatifs et réglementaires afin de les conformer aux instruments internationaux dont la Mauritanie est Partie.

 Travailleuses ;

 Travailleurs ;

 Mes chers sœurs et frères.

 Le 1er mai de cette année coïncide avec des avancées majeures dans le règlement des conflits de travail qui préoccupent tant les travailleurs. Ainsi, la réforme relative à la main d’œuvre portuaire dans laquelle l’Etat a investi 112.680.000 MRU a été achevée. Cet assainissement a permis de sortir 2347 Dockers occasionnels de la précarité de l’emploi en leur octroyant des intéressements pour ceux qui ont souhaités un départ volontaire, des pensions pour ceux qui sont atteints par l’âge limite de retraite ou déclarés inaptes. Ainsi, un mécanisme approprié a été mis en place pour l’emploi régulier et décent de tous les dockers encore aptes à travailler.

 Dans le même cadre de lutte contre l’emploi précaire, le Département a poursuivi son projet de formalisation de l’économie informelle, conformément à la Recommandation dite 204, afin de garantir et d’assurer la contribution de l’Administration du Travail pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des travailleurs de l’informel.

 Nous continuerons de suivre avec toute l’attention requise, la mise en application de l’article 97 (Nouveau) de la Loi 93-09 du 18 janvier 1993 relatif à l’élargissement du régime de la contractualisation et l’adoption du statut des contractuels. Dans ce cadre la poursuite de la régularisation du Personnel Non Permanent (PNP) de l’Etat atteindra bientôt son point d’achèvement avec la mise en place effective d’un nouveau système intégré de gestion des fonctionnaires et agents de l’Etat. Ce système est déjà appliqué à titre expérimental dans certains Départements et sera généralisé après tests de fiabilité et réalisation des ajustements nécessaires.

 Concernant la couverture sociale des travailleurs, le Département a inscrit parmi ses priorités l’amélioration continue des prestations fournies par la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, pour élargir le champ des bénéficiaires, moderniser sa gestion et poursuivre la déconcentration pour rapprocher ses services des assurés sociaux.

 Dans cette même logique, l’amélioration des prestations de l’Office National de la Médecine du Travail sera redynamisée par la prévention des risques professionnels et le renforcement du système de santé et de sécurité au travail.

 C’est vous dire chers travailleuses et travailleurs, que le Département est plus que jamais engagé, à vos côtés, pour trouver les solutions idoines aux différentes questions sociales qui se posent aux travailleurs.

 Ainsi, nous fondons beaucoup d’espoirs sur la relance des négociations sociales entre les partenaires sociaux en vue d’aboutir à des consensus sur les questions majeures objets des négociations, notamment la révision du Code du Travail, du Régime de la Sécurité Sociale, de la Convention Collective du Travail ainsi que la promotion de l’emploi et de la formation professionnelle.

 Travailleuses ;

 Travailleurs ;

 Mes chers sœurs et frères.

 Notre pays s’honore aujourd’hui d’être parmi les nations au monde où les standards internationaux en matière de liberté syndicale sont respectés. Cependant, force est de constater qu’en l’absence d’un système de représentation des organisations syndicales fiable, transparent et juste, les intérêts des travailleurs seront toujours sacrifiés sur l’autel des discordes stériles. C’est pour cela que nous nous attelons, de manière inclusive et transparente, à la mise en place d’une feuille de route pour définir un système adéquat de représentation des organisations syndicales.

 Je termine mon propos en espérant que grâce à notre engagement collectif et la responsabilité partagée nous arriverons à relever tous les défis et je dis :

 Vive le 1er mai

 Vive les travailleurs et les libertés syndicales

 Vive la Mauritanie unie, libre et prospère





AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés