Facebook
La dépouille du caporal Nouh Ould M'Bareck Vall arrive à Nouakchott   
09/04/2018

La dépouille du caporal Nouh Ould M’Bareck Vall est arrivé, dimanche à Nouakchott en provenance de Centrafrique où il était tombé, mardi dernier sur le champ d’honneur en martyr suite à une attaque menée par les milices antibalaka contre le contingent ...



 ... mauritanien dans les forces de maintien de la paix relevant des Nations Unies dans ce pays africain frère.

 La dépouille du martyr a été accueillie à son arrivée à l’aéroport international de Nouakchott Oum Tounsi par le ministre de la Défense nationale, M. Diallo Mamadou Bathia accompagné du Chef d’Etat major général adjoint des Armées, le général de division Hanena Ould Sidi, du père et de la mère du martyr, d’un certain nombre d’officiers supérieurs à l’Etat major général des Armées et de certains proches du martyrs.

 Le ministre de la Défense nationale a remis au père du martyr une médaille d’honneur de deuxième classe, un drapeau national et le casque du soldat.

 La dépouille du martyr qui a été enveloppée dans le drapeau national a été portée par des éléments de l’armée nationale à la mosquée Ibn Abass où une prière du mort a été effectuée pour la circonstance pour être ensuite enterré aux cimetières de Riyadh.

 Dans une déclaration à l’Agence Mauritanienne d’Information, le père du martyr, M. M’Bareck Ould Mahmoud a loué Allah pour lui avoir donné ce fils pendant un certain temps et pour l’avoir rappelé à Lui en tant que martyr, se félicitant du fait d’être tombé sur le champ d’honneur alors qu’il défendait l’honneur de l’humanité entière.





AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés