Facebook
Tiris Zemmour: sensibilisation sur l'importance du projet relâche des outardes   
08/04/2018

Le ministre de l’environnement et du développement durable, M. Amedi Camara a présidé, samedi à Zoueirate, en compagnie du wali du Tiris Zemmour, M. Isselmou ould Sidi, une réunion de sensibilisation sur l’importance du projet relâche des ...



... outardes et leur protection contre la pêche illégale.

 Dans un mot prononcé pour la circonstance, le ministre de l’environnement et du développement durable a remercié les populations de la wilaya pour leur présence en grand nombre à la réunion et pour l’intérêt qu’elles accordent aux affaires publiques, précisant qu’il n’en veut pour preuve que la mobilisation dont elles ont fait preuve pour la réussite de l’actuel projet et partant protéger la diversité biologique et favoriser le développement de la flore et de la faune dans la wilaya qui a longtemps souffert de la désertification.

 Il a ajouté que la Mauritanie a conclu des conventions avec des pays dont l’Etat des Emirats Arabes Unis pour la préservation de l’équilibre environnemental, insistant sur les répercussions positives de ce projet sur les populations de la wilaya.

 Il a enfin appelé tous à contribuer dans la mobilisation et la sensibilisation autour de l’importance du projet et de la gravité de la pêche illégale.

 Pour sa part, le wali du Tiris Zemmour a insisté sur l’importance du projet et sur l’impact qu’il aura sur les populations, soulignant qu’il constitue un geste généreux des hautes autorités du pays au profit des populations de la wilaya, avant de passer en revue l’action de sensibilisation menée par les autorités régionales en faveur du projet.

 Le ministre de l’environnement et du développement durable a supervisé samedi soir dans les environs de la ville de Zoueirate une opération de relâche de 1000 outardes. 1000 autres seront également relâchées dimanche.

 La réunion s’est déroulée en présence du hakem de la moughataa de Zoueirate, du directeur des zones protégées au ministère de l’environnement, du délégué régional de l’environnement, du commandant de la 3eme région militaire et des autorités administratives et sécuritaires. AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés