Facebook
Crises du Sahel et du lac Tchad : l’UA s’apprête à organiser deux conférences   
01/02/2018

Les assises annoncées par le commissaire à la Paix et à la sécurité de l’Union africaine (UA), Smail Chergui, en marge du 30e sommet de l’institution qui s’est tenu à Addis-Abeba, en Ethiopie, "permettront de promouvoir de meilleurs échanges d’informations entre les ...



 ... services de sécurité" des Etats africains.

La conférence sur le Sahel se tiendra dans quelques semaines à Nouakchott, en Mauritanie. Elle sera suivie peu de temps après par une autre rencontre consacrée à la crise dans le bassin du lac Tchad, selon Smail Chergui. En attendant la tenue de ces assises, le commissaire à la Paix et à la Sécurité de l’UA, a assuré qu’il rencontrera, le 1er février, le secrétaire général adjoint aux Affaires politiques de l’ONU, Jeffrey D. Feltman, « afin de discuter de la situation dans ces deux régions et de préparer les deux conférences ».

« Nous avons estimé en toute franchise pendant ce sommet de l’UA que nous n’avions pas besoin d’adopter de nouveaux documents. Il s’agit maintenant surtout d’appliquer les documents existants, et de promouvoir de meilleurs échanges d’informations entre les services de sécurité de nos Etats membres », a expliqué Smail Chergui.

La résolution de la crise dans le Sahel, une région qui va de l’Erythrée à l’est jusqu’à la Mauritanie à l’ouest, est une préoccupation non seulement des Africains, mais aussi de la communauté internationale puisque cette partie de l’Afrique est depuis quelques années en proie à des problèmes d’insécurité. De nombreuses attaques sont perpétrées par des groupes extrémistes et des réseaux criminels contre les pays de la région.

Compte tenu de l’insécurité grandissante qui y règne, une force armée conjointe réunissant cinq pays du Sahel, ou G5 - le Mali, le Niger, le Burkina Faso, le Tchad et la Mauritanie - a été mise en place avec l’aide de l’Union européenne, des Etats-Unis et de l’UA pour lutter contre le terrorisme et la criminalité. Cette lutte sera renforcée dans le bassin du lac Tchad comprenant le Nigeria, le Tchad, le Cameroun et le Niger, qui est également en proie aux attaques perpétrées par le groupe terroriste Boko Haram.

 
adiac-congo.com


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés