TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ


Facebook
Inauguration des nouveaux bâtiments du lycée français Théodore Monod de Nouakchott   
28/01/2018

Des nouveaux bâtiments du lycée français Théodore Monod de Nouakchott, construits grâce à un concours des hommes d’affaires de Mauritanie, ont été inaugurés vendredi à Nouakchott, lors d’une cérémonie solennelle, sous la supervision de la secrétaire générale du ...



 ... ministère de l’éducation nationale, qui avait à ses côtés l’ambassadeur de France à Nouakchott et le directeur de l’agence de l’enseignement du français à l’étranger (AEFE) et plusieurs personnalités issues des milieux culturel et éducatif ainsi que de la société civile.

Le programme de restructuration engagé avait donc pour double objectif d’augmenter les capacités d’accueil et d’améliorer la fonctionnalité des locaux qui avaient été construits initialement au seul usage d’une école primaire.

Le programme prévoyait la construction d’un nouveau collège/lycée à la place d’anciens bâtiments de bureaux de la mission de coopération dans lesquels avaient été aménagée une partie du secondaire, la construction d’un plateau sportif et la rénovation des locaux existants pour y aménager le primaire.

La maîtrise d’œuvre du projet a été confiée au cabinet d’architecte lyonnais Segond Guyon désigné à la suite d’un concours d’architecture organisé à l’été 2011.

Sans chercher une certification HQE (Haute Qualité Environnementale), le projet développe des dispositifs environnementaux simples, limitant les dispositifs techniques et le recours la climatisation. Il porte notamment sur :

-l’orientation des bâtiments et la ventilation naturelle

-la mise en place de protections solaires passives

-une isolation des façades par des doubles parois ventilées

-une toiture très isolée

-la couleur permettant de limiter l’échauffement

-le traitement autonome sur site des eaux usées qui sont réutilisées à l’usage de l’arrosage.

Les nouveaux bâtiments représentent une surface de 3.725 m2 sans compter les quatre salles de classe rénovées de l’école primaire et la nouvelle BCD (Bibliothèque Centre de Documentation) réalisée dans les anciens locaux administratifs pour un coût global de de 4,3 Millions €uros.

Présent à Nouakchott depuis 1984, le lycée français Théodore MONOD accueille plus de 1.000 élèves de la maternelle à la terminale, dont plus de 63% d’élèves mauritaniens.

Il avait besoin de nouveau locaux pour poursuivre son développement et proposer à ses élèves de meilleures conditions de travail, plus conformes à ce que l’on est en droit d’attendre d’un établissement d’excellence du réseau AEFE.

La secrétaire générale du ministère de l’éducation nationale Mme M’Aiziza Mint Kourbaly, a précisé que l’enseignement constitue un bel exemple de la coopération fructueuse que les deux pays entretiennent et occupe une place de choix dans les préoccupations du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.

’’Cette importance se traduit dans l’action par le gouvernement du Premier ministre, Monsieur Yahya Ould Hademine, qui met en œuvre des stratégies et plans d’action pour offrir à tous les mauritaniens un enseignement de qualité’’, a-t-elle, déclaré.

Elle a ajouté que les activités de l’ambassade de France en Mauritanie et les interventions de l’agence française de développement(AFD) dans le domaine éducatif sont en parfaite harmonie avec les orientations du Chef de l’Etat.

Au sujet de l’extension de l’établissement, la secrétaire générale a souligné qu’elle va permettre de rehausser la qualité de son enseignement et intensifier ses efforts afin de s’acquitter pleinement de sa noble mission scientifique.

Pour sa part, l’Ambassadeur de France en Mauritanie, SEM. Joël MEYER,a souligné que lycée français Théodore Monod de Nouakchott est la vitrine de la relation bilatérale franco-mauritanienne et qu’il fait vivre au quotidien cette relation.

Il a ajouté que son action s’inscrit pleinement dans les orientations récemment données par le Président de la République française pour renouveler l’engagement de la France auprès de ses partenaires extérieurs, à savoir de faire de la jeunesse et de l’éducation des domaines d’action et de coopération prioritaires car elles constituent des gages de la réussite de l’Afrique de demain.

’’L’établissement participe totalement à cette politique qui, en Mauritanie particulièrement, s’exprime sur l’ensemble du parcours de la jeunesse. Je pense au soutien continu de l’AFD au plan du secteur national de l’éducation pour renforcer la qualité de l’enseignement publique, le bilinguisme des professeurs et l’accès des filles à l’enseignement secondaire’’, a-t-il, encore précisé.

Pour sa part, le directeur de l’AEFE, M. Christophe Bouchard, a remercié les autorités mauritaniennes qui accompagnent le développement du lycée français Théodore Monod et reconnaissent son rôle au service des relations de coopération éducative entre les deux pays.







AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2017 Tous droits reservés