TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ


Facebook
Le RPC organise une formation sur le documentaire politique   
26/12/2017

Le Réseau des organisations de la société civile pour la Promotion de la Citoyenneté (RPC), a organisé, ce 21 décembre 2017 à Nouakchott, une session de formation sur le documentaire politique destinée à une quinzaine de représentants des partis politiques. ...



...  Cette formation qui entre dans le cadre du Programme Shiraka de l’Ambassade des pays Bas à Dakar, vise à faire comprendre les acteurs politiques ce qu’est le documentaire politique et le processus de sa réalisation.
Dans le cadre du projet « Citoyen dans le débat démocratique » initié par le Royaume des pays Bas à travers son programme Shiraka, le Réseau des organisations de la société civile pour la Promotion de la Citoyenneté (RPC), a organisé une session de formation au profit d’une quinzaine de représentants des partis politiques mauritaniens. L’objectif de cette formation, c’est d’initier les hommes politiques à la réalisation d’un documentaire politique. Il s’agissait de doter les participants de techniques appropriées en vue de réaliser le documentaire politique.  Mieux, il s’agit pour ces hommes politiques, d’acquérir des connaissances nécessaires leur permettant de comprendre et de réaliser un documentaire politique.
D’emblée, le formateur du jour, Mr Oumar Abdallahi dit Oumar El Mokhtar, a souligné que le documentaire est un support d’informations à valeur historique. Il n’est pas la seule propriété du journaliste. Toutefois, il a également souligné que les journalistes se sont distingués dans la réalisation des documentaires, citant au passage quelques exemples de documentaires politiques qui ont contribué à changer l’opinion publique.
Le formateur a indiqué que le documentaire (court ou long métrage) relate les faits réels à travers des scènes et des séquences. Il a en outre soutenu que le documentaire n’est pas un reportage journalistique même s’il traite de beaucoup de thèmes politique, culturel, économique, social en rapport avec les réalités quotidiennes de la vie. Il a ainsi inculqué les différentes techniques du documentaire aux participants qui n’ont pas manqué de poser des questions pour mieux comprendre et faire la dichotomie entre le documentaire politique et le reportage ou autre support d’informations. Il s’est agi alors de faire comprendre aux participants que le documentaire peut changer la perception du monde.
Dans le documentaire, a-t-il indiqué, il y a des étapes à suivre notamment, la phase préparatoire, le tournage et le montage. C’est un long processus, qui exige du temps, de l’énergie, des moyens matériels et financiers mais aussi de la prouesse.
Car, le documentaire politique notamment, met parfois à rude épreuve un régime ou un système politique. Le réalisateur doit démontrer, par les faits réels, les vraies raisons d’une guerre par exemple, d’une décision politique. Il doit donc dans le documentaire démontrer ou déconstruire, avec des preuves irréfutables, un fait, une décision politique ou des cas qui ont suscité des remous dans la société.
Le débat a permis un échange entre participants au point que certains ont fini par comprendre ce qu’est réellement le documentaire politique.
Rappelons enfin, que Ie Programme Shiraka, vise à travers son projet « Citoyen dans le débat démocratique » à déterminer le véritable rôle d’avant-garde que le citoyen doit jouer dans le processus démocratique. Le projet vise donc à contribuer à la prise de conscience du citoyen des enjeux démocratiques et de la nécessité de dialoguer pour asseoir ensemble les fondements des principes démocratiques et constitutionnels.
I.Badiane


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2017 Tous droits reservés