Facebook
Face à la menace terroriste : Le Mali, la Mauritanie et le Sénégal mutualisent leurs efforts   
21/12/2017

Une dizaine de patrouilles dans chaque pays, deux rencontres tripartites et des visites dans plusieurs villages situés sur les axes frontaliers ont permis de  mettre la main sur des malfaiteurs, des trafiquants de drogue et des migrants clandestins qui prenaient la route de la Libye pour ...



 ...rallier l’Europe. Tels sont, entre autres, les résultats présentés au cours de la Rencontre annuelle tripartite qui a réuni, à Tambacounda, les autorités militaires des zones frontalières du Mali, de la Mauritanie et du Sénégal. Le mot d’ordre reste la mutualisation des efforts et des moyens pour faire face à la menace terroriste.

Les autorités militaires des zones frontalières du Mali, de la Mauritanie et du Sénégal sont en conclave à Tambacounda. C’est dans le cadre de la Rencontre  annuelle tripartite. Cette importante activité élargie à l’ensemble des forces de défense et de sécurité des trois zones a pour but d’établir un nouveau calendrier des patrouilles communes. Une occasion également saisie pour renforcer davantage les liens d’amitié et de coopération entre les unités frontalières des trois pays.

Le gouverneur de la région de Tambacounda, Elhadji  Bouya Amar, qui a présidé la cérémonie d’ouverture, a salué les efforts déployés par les forces de  défense et de sécurité des trois régions pour repousser le grand banditisme et permettre aux populations des localités frontalières de retrouver la quiétude.

Quant au commandant de la zone militaire n° 4, le colonel Amadou Lamine Diène, il est d’abord revenu sur l’importance de la rencontre, ensuite sur les difficultés rencontrées et, enfin, sur les enseignements tirés des opérations de sécurisation menées le long des frontières. Pour l’exercice 2017, a-t-il fait savoir, le bilan est positif car l’ensemble des activités ont pu se tenir. Une dizaine de patrouilles dans chaque pays et deux rencontres tripartites ont été réalisées ainsi que la visite de plusieurs villages situés sur les axes frontaliers. Ce qui a permis de mettre la main sur des malfaiteurs, des trafiquants de drogue et des  candidats migrants illégaux, entre autres. « Dans un contexte sécuritaire où la menace terroriste est réelle, la mutualisation des efforts et moyens entre forces de défense et de sécurité des régions  frontalières est importante », a noté le colonel Yaya Diallo, commandant la zone  militaire de Kayes au Mali. Le calendrier des patrouilles pour l’année 2018 sera élaboré au cours de la rencontre.




lesoleil.sn


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés