Facebook
En Mauritanie, l'ONU constate les retards dans l'installation du G5 Sahel   
21/10/2017

Le conseil de sécurité de l’ONU entame son troisième jour de visite au Sahel. Hier, vendredi 19 octobre, il était en Mauritanie pour s’enquérir de l’avancée du déploiement du G5 Sahel. Les diplomates et ambassadeurs du Conseil de sécurité n’auront passé que quelques heures ...



 ...  à Nouakchott. La Mauritanie est le pays le plus en retard dans le déploiement du G5 Sahel. Rappelons que la zone dans laquelle vont évoluer les militaires du G5 a été découpé en plusieurs fuseaux.


Les travaux du QG n’ont toujours pas commencé

La Mauritanie se trouve donc dans la partie ouest et les travaux du quartier général de ce secteur, dans la localité de N’Beiket n’ont toujours pas commencé. Si l’on en croit un rapport interne de l’ONU, la Mauritanie est le seul pays a n’avoir pas identifié le bataillon requis pour rejoindre les quelques 5 000 hommes qui doivent composer la future force militaire. Elle ne dispose pas non plus d’officier de liaison à Mopti, au Mali, dans le centre de commandement du G5.


Convaincre de l’utilité de cette force

La France, qui a endossé la présidence du Conseil de sécurité de l’ONU tente de convaincre les Américains et les Britanniques de l’utilité de cette nouvelle force africaine. Un petit détour par Nouakchott était donc plus que nécessaire.



RFI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés