TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ


Facebook
Démarrage des travaux d’une conférence régionale sur la lutte contre l’extrémisme et le fanatisme   
11/10/2017

Les travaux de la conférence régionale sur la lutte contre l’extrémisme violent, organisée par le Projet Sadaqa en collaboration avec le ministère des Affaires islamiques et de l’Enseignement originel, ont démarré mardi à Nouakchott. Cette conférence a pour objectif ...



... l’échange d’expériences avec les pays du Maghreb arabe et les pays du G5 Sahel dans le domaine de la lutte contre l’extrémisme et le fanatisme.

 Les participants venat du Maghreb arabe et des pays du G5 Sahel vont suivre, deux jours durant, des exposés théoriques sur le rôle du ministère des Affaires islamiques et de l’Enseignement originel dans la lutte contre l’extrémisme et le fanatisme et sur les expériences adoptées par la Mauritanie, le Burkina Faso et le Mali dans la lutte contre ce phénomène.

 Dans un mot prononcé à l’ouverture de cette conférence, le secrétaire général du ministère des Affaires islamiques et de l’Enseignement originel, M. Idrissa Issagha, a souligné l’importance du projet Sadaqa et son rôle dans la lutte contre l’extrémisme et le fanatisme, indiquant que l’extrémisme est devenu un phénomène transfrontalier visant à faire échouer tous les efforts de développement.

 Il a ajouté que le renforcement des capacités de nombreux intervenants dans le domaine de la lutte contre l’extrémisme et le fanatisme a permis d’associer les imams et les responsables des mahadras aux campagnes de sensibilisation sur le danger de ce phénomène conformément aux directives du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.

 Le secrétaire général a mis également en exergue la nécessité d’organiser des sessions de formation au profit des jeunes en vue de les protéger et de les immuniser contre l’extrémisme et le fanatisme.

 De son côté, le président de l’Union nationale des imams de Mauritanie, M. Mohamed Lemine Ould Mouhoud, a salué l’organisation de ces sessions de formation par le projet Sadaqa qui ont bénéficié à des imams et responsables de mahadras à Nouakchott et dans certaines wilayas de l’intérieur du pays.

 Pour sa part, l’ambassadeur des Etats Unis d’Amérique, M. Larry André, a indiqué que le projet Sadaqa intervient dans les wilayas des deux Hodhs, de l’Assaba et à Nouakchott profitant aux imams de ces régions à travers des ateliers de formation sur les dangers de l’extrémisme et du fanatisme et sur les moyens de lutte contre ce phénomène.

 Il a dit que le projet a œuvré à encourager les jeunes à rejeter le discours de l’extrémisme, conformément aux enseignements de pardon et de tolérance de l’Islam.

 Le représentant des pays du G5 Sahel, M. Mohamed Samaka, a, quant à lui, réitéré l’accompagnement par les pays du sahel des efforts du projet Sadaqa visant à lutter contre l’extrémisme et le fanatisme.

 La cérémonie d’ouverture des travaux de la conférence s’est déroulée en présence du secrétaire général des affaires étrangères et de la coopération et des autorités administratives de la wilaya de Nouakchott ouest.





AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2017 Tous droits reservés