TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ


Facebook
Discours du MEN à l’occasion de l’ouverture de l’année scolaire 2017-2018   
02/10/2017

A l’occasion de l’ouverture de l’année scolaire 2017-2018, le ministre de l’Education Nationale, M. Isselmou Ould Sidel Moctar Oud Habib, a adressé à la famille scolaire le discours dont l’intégralité suit, et dans lequel il a abordé les différentes réalisations dernièrement...



 ... enregistrées dans le domaine de l’enseignement:

« Louanges à Allah qui a appris à l’Homme ce qu’il ne savait guère, paix et salut sur le Saint Prophète que Le Seigneur, par miséricorde, envoyé à l’humanité.

 Honorable famille scolaire,

 Je suis très honoré et heureux d’annoncer le lancement de l’année académique 2017-2018 et de renouveler l’opportunité de réaliser des études et de continuer sur la voie du progrès et du développement sur la base des valeurs scientifiques et éthiques que notre système éducatif cherche à consolider et d’en faire un solide constituant pour distinguer nos générations en augmentant les performances du secteur conformément au programme électoral du Président de la République, M. Mohamed Ould Abdel Aziz, et à ses préoccupations selon lesquelles une bonne éducation constitue le fondement de tout développement et le secret de tout développement durable et global.

 Dans ce contexte, le gouvernement du Premier ministre, M. Yahya Ould Haddine, a mis en oeuvre sur la formulation de la politique sectorielle 2011-2020 afin d’accroître la qualité du rendement du secteur de l’éducation, d’élargir l’offre scolaire et d’améliorer le leadership et la gestion du système. Le développement scientifique et technologique, qui consiste à éviter de sombrer dans les labyrinthes de la mondialisation ou dans les tentations de la modernité, nous incite à observer les valeurs vertueuses du centrisme, en insistant sur les sciences et la technologie afin de devenir un bon citoyen pouvant contribuer positivement au processus de développement du pays et de le hisser au rang des nations développées.

 En conséquence, et afin de compléter le plan décennal susmentionné, le secteur a pu mener plusieurs activités visant à accroître la capacité d’absorption, à améliorer l’accès et la qualité de l’éducation, à rationaliser et à bien gérer le secteur, ce qui a permis d’enregistrer au cours de l’année dernière d’importants résultats dont nous citons :

- La poursuite de la mise en œuvre du programme d’appui à l’amélioration de la qualité de l’enseignement (PAAQE), entièrement financé par l’État. Ainsi 26 écoles, 17 collèges, 9 écoles lycées et deux écoles de formation ont été construits et 10 autres établissements sont encore en cours de construction.

- Le lancement du programme complémentaire du PAAQE pour la réhabilitation des infrastructures scolaires, et qui permettra de réhabiliter 60 écoles ainsi que la construction de 4 écoles et de 53 salles de classe.

- L’organisation du Prix du Président de la République pour les sciences à travers le concours olympique et le rallye scientifique, auxquels des milliers d’élèves ont participé et qui ont contribué à l’établissement d’une culture de compétition scientifique et de passion pour la lecture, la recherche, l’excellence et la découverte de jeunes talents, ce qui a contribué à élever le taux de réussite dans les examens nationaux.

- La mise en place d’un fonds d’appui à la publication scolaire et la mise en œuvre de la politique de vente symbolique du livre scolaire à travers l’ouverture de 80 kiosques et la revitalisation des instituts pédagogiques régionaux et la distribution de 782 000 livres toutes disciplines confondues, dont 247 000 livres distribués gratuitement aux étudiants issus des familles les plus démunies, en plus de la prise d’un certain nombre de mesures susceptibles de garantir la rationalisation des programmes éducatifs ainsi qu’une meilleure gestion des acquisitions futures.

- Expansion de la capacité des établissements d’excellence par l’ouverture de 3 nouvelles écoles primaires à Nouakchott et 3 établissements secondaires dans les wilayas de Nouakchott sud, du Guidimagha et du Brakna.

- La révision du programme des ENIs ;

- La révision et la mise à jour des réseaux de suivi et la préparation des rapports d’inspection et des missions en ce qui concerne l’enseignement fondamental ;

- La révision et réécriture des programmes, et l’organisation d’ateliers de lecture et de validation;

- La production de cours modèles diffusés par la chaîne ’’El Mouritaniya’’ dans le cadre du projet de télévision scolaire. Ces Cours ont contribué à améliorer les acquis des candidats aux examens nationaux;

- L’élaboration et la validation de la Politique nationale de nutrition scolaire;

- La formation de 300 gérants de cantines scolaires sur la gestion et la santé en milieu scolaire;

- Appui à la bonne gouvernance dans le secteur à travers le renforcement du système administratif et en revitalisant les structures de gouvernance dans les administrations centrales;

- La mise en place du Système Informatique pour la Gestion de l’Education (SIGE);

- Le renforcement des capacités du personnel du Ministère dans les domaines administratif et éducatif;

- L’amélioration de l’encadrement rapproché ;

- L’organisation des missions d’inspection éducative et administrative dans les établissements d’enseignement privés;

- L’organisation d’un recensement scolaire complet au niveau national;

- L’organisation des examens nationaux dans d’excellentes conditions accompagnée de procédures strictes en vue d’instaurer la sérénité et le calme dans les centres d’examen et combattre les différents types de fraude pour ainsi assurer la crédibilité de nos certificats et le mérite de nos diplômés à l’intérieur et à l’étranger;

- Le suivi par le secteur des progrès réalisés dans les indicateurs de scolarité et l’augmentation du nombre d’étudiants et d’établissements scolaires en fournissant les piliers éducatifs et l’utilisation des ressources humaines de manière équilibrée, avec la couverture éducative nécessaire, qui a eu un grand impact sur l’augmentation des taux de réussite et l’amélioration de l’efficacité éducative;

 Honorable famille scolaire,

 Afin récolter les fruits de ces efforts, il est indispensable de poursuivre cette méthodologie de réformes et d’adapter les sacrifices pour atteindre les grands objectifs de la décennie.

 A cet effet, l’année scolaire 2017-2018 sera riche de programmes, de stratégies et d’ activités visant, le déclenchement d’une mutation qualitative de notre système éducatif, pour devenir plus efficace et pour répondre aux exigences du développement, à travers l’introduction de réformes, à la carte scolaire, à la gestion des écoles, à l’élaboration d’une stratégie de développement des capacités professionnelles des formateurs et des enseignants et à la promotion de l’enseignement des sciences, afin d’ancrer les fondements d’un enseignement scientifique et technologique efficient, au service du développement du pays et à nos besoins en compétences scientifiques, pour hisser le niveau de la qualité pédagogique, contrôler l’organisation éducative, aussi bien en quantité qu’en qualité, éliminer les disparités géographiques et les différences économiques et offrir un climat scolaire propice à l’égalité des chances entre les deux sexes.

 En plus de cela nous œuvrerons à :

- prendre toutes les mesures propres à garantir une rentrée scolaire effective et réussie

- combattre l’absentéisme et mettre en place des mécanismes pour inciter à la rentabilité et à la productivité,

- améliorer l’offre pédagogique, à travers l’extension des édifices scolaires, la construction de nouvelles installations et l’équipement des écoles,

- poursuivre la réactualisation de la base de données des personnes, afin d’assurer le suivi de la carrière professionnelle des fonctionnaires, tout en veillant sur le respect ferme des critères d’affection et sur la transparence de la promotion des enseignants et des encadreurs,

- offrir les moyens suffisants pour mener certaines réformes à la carte scolaire et à la gestion des écoles en collaboration avec les partenaires, pour que l’offre scolaire réponde à la demande, en plus de l’application des critères de regroupement des établissements, pour parer à l’exploitation anarchique et désordonnée des ressources humaines et matérielles,

- adopter le document de la nouvelle vision, dans la promotion de l’enseignement des sciences, visant à redynamiser l’enseignement expérimental et à atteindre ses fins,

- former les directeurs, les enseignants et les encadreurs dans les établissements pilotes,

- assurer le soutien de proximité de l’encadrement,

- améliorer l’offre pédagogique à travers l’ouverture de 15 collèges, dans les zones rurales et urbaines,

- acquérir les outils nécessaires pour rénover l’imprimerie scolaire et poursuivre l’approvisionnement en manuels des bibliothèques scolaires,

- élargir les kiosques et adopter une nouvelle politique, garantissant l’accès aux manuels scolaires et aux supports pédagogiques,

- prendre en charge le transport quotidien de 1920 files, au niveau de 12 lycées, pour élever le taux de scolarisation des filles, au niveau de quatre wilayas de l’intérieur,

- assurer le suivi d’une nouvelle approche dans la formation initiale, pour combler le manque constaté ainsi que pour anticiper tout déficit imprévu des enseignants,

- créer des comités locaux chargés de la gestion scolaire, afin de sensibiliser les acteurs locaux sur l’importance de l’éducation et de les impliquer dans la formulation et la mise en œuvre des plans d’action des écoles, pour être des établissements propices à l’enseignement,

- renforcer les établissements pédagogiques, par le recrutement de personnels de gardiennage,

 - adopter la politique nationale de maintenance,

- créer des espaces pour les jardins scolaires,

- lutter contre la drogue en milieu scolaire, en collaboration avec l’association des maires mauritaniens,

 Honorable famille scolaire,

 Voilà, à titre non exhaustif, un ensemble de projets et de plans, que nous comptons entreprendre, espérant qu’ils bénéficient de votre soutien et que vous soyez pour nous, un appui fort dans ce processus éducatif participatif.

 Chers collègues, dans les services d’enseignement et d’encadrement,

 L’excellence et la qualité auxquelles nous aspirons, demeurent des rêves irréalisables, tant que vous n y soufflez pas de votre esprit et que vous prenez l’engagement de faire preuve d’assiduité et de labeur, motivés par son sensation profonde du niveau de responsabilité et de connaissances franches, qui formeront les embarcations du succès de nos enfants, que vous guidez vers la réussite, à travers l’organisation sage de l’opération pédagogiques, le tri des données les plus modernes et le suivi des meilleures voies éducatives, pour les communiquer ainsi que pour assurer le suivi des méthodes les plus efficaces et les plus précises, garantissant ainsi les promesses fructueuses de vos efforts.

 Chers élèves

 Votre bonheur est tributaire de votre réussite, dans votre processus scolaire, qui ne requiert, que l’attachement au succès et à la passion de le concrétiser ; ceci n’est pas un objectif impossible, c’est plutôt un objectif facile, à fortiori, dans cette période, caractérisée par l’abondance des moyens d’accès au savoir scientifique, s’ils sont bien exploités, sans perte de temps, dans ce qui ne sert pas l’accumulation scientifique et la bonne conduite.

 Chers parents d’élèves,

 Nous avons pris l’engagement le plus difficile, celui d’éduquer nos générations, de leur assurer une formation saine, comptant sur vos efforts, visant à assurer un cadre familial incitatif à l’innovation et à l’invention, faisant de leur vie à domicile et de tous ses usages, un moyen pour ancrer les vertus et pour véhiculer les sciences et le savoir.

 Je n’ai pas besoin de m’adresser à votre tendresse et à votre bonté, espérant qu’elles se drapent d’une dimension pédagogique, mettant nos enfants à l’abri des dérives, conduisant à la rue, aux milieux délinquants, à la dépravation et à l’accès au monde dévastateur de la criminalité, aux conséquences regrettables. A juste titre, un poète arabe a écrit :

« Patiemment, l’éducation peut servir les mineurs,

 Mais pour les adultes, elle n’est d’aucun secours.

 Une fois redressées, les jeunes branches deviennent droites,

 Les buchers, quant à eux, sont impossibles à redresser ».

Mesdames et Messieurs, syndicats, acteurs de la société civile et organisations partenaires,

 Notre secteur est fier du niveau de votre coopération avec le département et du rôle que vous jouez pour que l’école mauritanienne, demeure un monument élevé des édifices des sciences et du savoir.

 Nous saluons également vos efforts et votre volonté à nous accompagner, dans la mise en œuvre du projet de société de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, qui considère, le système éducatif intégré et l’excellent enseignement, des fondements pour la construction des Nations et des moyens de leur stabilité.

 Je suis entièrement confiant, quant au renforcement de la coopération et au renforcement du partenariat pédagogique constructif, afin que nous puissions – Inchallah, atteindre les nobles objectifs auxquels nous aspirons tous.

 Ceci dit, je déclare, avec la bénédiction d’Allah, l’ouverture de l’année scolaire 2017-2018.

 Vive la Mauritanie, résolument engagée dans la voie du progrès, de la sécurité et de la stabilité.

 Vive l’école mauritanienne, symbole des sciences, du savoir et des vertus.

 Je vous remercie.



 





AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2017 Tous droits reservés